Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

Articles Récents

Pages

Liens

29 mai 2007 2 29 /05 /mai /2007 21:41
AUJOURD'HUI :

Toros : Dolores AGUIRRE Origine Atanasio FERNANDEZ


Toreros :  José PACHECO RODRIGUEZ  "EL CALIFA"  -  Rafael RUBIO LUJAN "RAFELILLO"  -  Angel  GOMEZ MARTINEZ  "GOMEZ ESCORIAL"


IMMENSE MANSADA,  cette ganaderia  n'offre rien de bon depuis quelques années.  Elle a  du souci à se faire, tous ont été sifflés à l'arrastre.


Devant un tel matériel qu pouvait faire les coleduteros ? Ils ont  montré de la vaillance et du courage.


EL CALIFA avec son premier adversaire, il a eu le pire de l'ensemble .  Il a fallu 10 bonnes minutes pour lui poser les banderilles. A la muleta NADA de NADA, une entière et un descabello. Son second était un petit peu moins manso, rien à en tirer, 2  pinchazos 3 descabellos un avis.


RAFAELILLO,  a eu en partage les deux  les plus "comestibles" du lot. Il a fait preuve d'une grande vaillance et d'un grand courage. Je regroupe ma description, pour décrire les deux faenas, au premier il arrachera quelques passe à droite, manquera de se faire prendre, achèvera sa faena par deux pinchazos et une entière, salut, à son second il débutera sa faena par le bas jusqu'au centre puis enchainera deux bonnes séries à droite, le toro se réservant, il fera un essai à gauche immédiatement abandonné le toro ne passant pas. Il reviendra sur le côté droit pour enchainer quelques muletazos méritoires, il abattra l'animal en deux temps 1/2 et une entière, vuelta largeme,nt méritée.


GOMEZ ESCORIAL, ne pourra faire grand chose de ses deux copains de jeu, il réalisera deux faenas de profil, essentiellement de la droite, l'autre versant étant inutile à explorer. Au premier 1 pinchazo et 1 entière de côté, au second un pinchazo et une entière.

Pour ce type de corrida à MADRID, on voit des toreros laborieux, qui ont faim et  viennent jouer leur vie coûte que coûte, ils offrent la mort au public pour acquérir ses faveurs, et même à un journaliste de télévision (peut être a-t-il l'espoir que la télé demandera dans une prochaine arêne sa présence ?), voilà à quoi en sont rendus ces garçons volontaires et courageux, qu'ils aient notre respect.

Jacques LAMAZOUADE

Partager cet article

Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article

commentaires