Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

Articles Récents

Pages

Liens

6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 22:26
AUJOURD'HUI : CORRIDA de la BENEFICIENCIA en présence de Sa Majesté le Roi Juan CARLOS de BOURBON (origine maison royale française).

Toros :  5 Elevages : GAVIRA (1er) - Roman SORANDO (2ième & 5ième) -  Ana Maria BOHORQUEZ (3ième) - Rosario OSBORNE (4ième) - Nunez del CUVILLO (6ième). Origine : Holding DOMECQ et ses filiales.

Torero :José Antonio MORANTE CAMACHO "MORANTE de la PUEBLA"

LECHE C.... & HEURES SUPPLEMENTAIRES NOUVELLE DISPOSITION.

Je m'explique, nous avons tous connu, dans nos différentes activités, des personnes qui ne foutaient rien de la journée et qui trouvaient le moyen dans le dernier quart d'heure de la journée, de se trouver un travail important en le faisant bien remarquer au patron, et de s'obliger à faire des heures supplémentaires à la grande considération de ce dernier.Eh bien notre ami MORANTE, nous a joué a peu prés la même musique, durée théorique du travail 2 h, durée effective 2h30, les minutes supplémentaires ont été les meilleures, et le patron  (le public) la gratifié d'un trophée, donc pour un prix de spectacle d'une durée de 2h nous avons eu droit à 2h30, notre Président est un visionnaire.

Globalement des toros sans trop de force, au cheval ils ont eu un comportement de toros décastés, un peu de noblesse pour certains, d''autres plutôt mansos.

MORANTE de la PUEBLA : a donné l'impression à son premier de  de se la jouer tranquille , tout de profil, puis aprés deus séries, un geste déplaçé de l'animal, et notre homme le tuera, en prenant le périphérique (2x3 voies) en deux temps, un avis silence.

Au second qu'il entreprendra à la cape avec mille précautions, le cul à Madrid la cape à SEVILLE, il laissera ses hommes l'amener au cheval où il subira un châtiment, avec l'assentiment du patron, qui en durée ira au delà des clarines, aucune réaction de la Présidence (nous sommes à MADRID, alors imaginez ailleurs), à la muleta comme l'animal a fait une grimace à Monsieur,  ce dernier  prend les outils pour l'abattre aprés 7 pinchazos et une entière de côté, quelques sifflets.

Le 3ième toro manque de force, mais est toréable, notre homme aborde le sujet avec prudence, la bête lui fait une grimace qui n'a pas l'air de plaire à Monsieur, punition immédiate 1/2 lame, sifflets.

Le 4ième , faible lui aussi aura le tord de faire des grimaces à ce susceptible, punition radicale 1 pinchazo et une entière.

Le 5ième, nous assistons à un bon début de faena,on pense tenir le bon bout, puis tout se désagrège, l'homme parait hésitant,  le toro ayant l'air d'avoir récupéré des son affrontement avec le cheval, notre homme nous paraît un peu débordé, il se fait prendre de manière spectaculaire en se repositiopnnant, il sera ouvert au front, sans gravité, le toro sera abattu en deux temps par le sobresaliente.

Aprés une bonne 1/2 heure, le temps nécessaire que Monsieur se fasse soigner, il revient en piste déterminé à triompher. Ce 6ième toro s'avèrera être le mieux toléré par Monsieur.  A la cape belles séquences, quite par chicuelinas dont une splendide, puis Monsieur pose les banderilles  deux poder à poder, une quibro le long de planches. A la muleta nous aurons eu de bons moments sans atteindre les sommets, tuera en deux temps, et le patron (le public)  tout content lui obtiendra un pavillon du fameux Président qui n'avait pas voulu donner la 2ième oreille à EL JULI aprés une faena grandiose.

Quand je vous dit que notre Président est un visionnaire, avec son slogan "travaillez plus pour gagner plus", avec cette soirée on pourra  dire "payez moins pour durée du spectacle plus longue", donc avec  Monsieur MORANTE on prend "du plaisir pour pas cher". J'en finirai avec le LECHE C.....  : la gratification du patron (le public), est toute la considération qu'il a voulu marqué à son employé (Monsieur MORANTE), pour son fort investissement.

Je pense qu'on s'est bien moqué de nous.

Jacques LAMAZOUADE

Partager cet article

Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article

commentaires