Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

Articles Récents

Pages

Liens

12 août 2007 7 12 /08 /août /2007 22:26
AUJOURD'HUI 12 AOUT 2007

CORRIDA :

TOROS : Adelaïda RODRIGUEZ

Toreros : Domingo LOPEZ CHAVES - Juan BAUTISTA - Fernando CRUZ

Lot de toros lourds les poids allant de494 à 559 Kgs, juste de force, absence de caste, de la noblesse pour les 1er et 5ième, correctement présentés.

LOPEZ CHAVES : j'avais dit au soir de TYROSSE de ne pas payer pour aller le voir, mais mon aficion me pousse pour voir des corridas. A son premier toro j'ai trouvé ce garçon complétement transformé, aprés l'avoir reçu par 2 largas cambiadas, il nous a montré à la cape une envie de travailler. Ce toro prendra 2 sérieuses piques, il débutera sa faena à genoux au centre de la piste, par une bonne série à droite. La tentative à gauche s'avèrera infrectueuse, il reprendra le toro sur la droite pour nous offrir de magnifiques séquences. Puis à la mort patatras le garçon ne s'engage pas, perd les pédales et une récompense méritée, salut. A son second il ne nous a rien montré, il est retombé dans ses défauts, faena sans intérêt.

BAUTISTA : réalisera à son premier une faena méritoire face à un toro faible, échec à la mort silence. A son second, le meilleur du lot,  nous aurons droit à une grande leçon de tauromachie et de relachement. Que dire de ces derechazos et naturelles, dont trois séries à gauche splendides,  servies au millimètre en toute décontraction, Jean Baptiste a montré toute l'étendue de son talent, il achèvera cette démonstration par un immense recibir 2 oreilles, Juan BAUTISTA est un grand un trés grand torero.

CRUZ : Ce garçon a faim, alors il est prêt à tout pour gagner dignement son pain. Son premier compliqué, réservé, dangereux, Fernando l'attaquera par trois bonnes séries à droites, puis une immense série à gauche, il domine ce tio qui ne s'en laisse pas compter, il l'occira d'une entière aprés avis, vuelta. Avec son second, trés  compliqué, il essaiera de s'accrocher, il nous emmerdera, il le tuera rapidement ouf !

N.B. : 

- c'est la première fois que je vois une arène applaudir un peon pour une pose de banderilles dans........le sable, c'est vrai que quand on s'ennui un rien vous réveille.
- à côté de moi il y avait un énergumène qui ne cessait de conseiller un tel ou un tel, je suis surpris que ce genre de personnage pulule dans les gradins, au lieu d'officier auprés des maestros.

1/2 arène, temps nuageux avec un peu de vent.

Jacques LAMAZOUADE

Partager cet article

Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article

commentaires