Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

Articles Récents

Pages

Liens

28 avril 2008 1 28 /04 /avril /2008 00:15

Dimanche 27 MARS 2008

Corrida concours : Elevages ZALDUENDO - Victoriano DEL RIO - JANDILLA - NUNEZ DEL CUVILLO - FUENTE YMBRO - EL VENTORILLO - Encaste Macédoine de DOMECQ

Matadors : MORANTE de la PUEBLA - EL JULI - Eduardo GALLO

Ensemble des toros bien présentés de poids inégal allant de 490 à 580 Kgs, de la noblesse et de la faiblesse à des degrés divers.

MORANTE de la PUEBLA : a eu en partage le ZALDUENDO et le NUNEZ DEL CUVILLO.
Trés bonne soirée de Mr MORANTE. Son premier démarre sur les chapeaux de roues va au cheval par trois fois sans rechigné chargeant de loin et poussant bien. Débute sa faena par le bas en amenant le tio vers le centre de manière magistrale. Quelle faena tout en douceur donnée au centre du ruedo, avec deux grandes séquences sur la gauche, sous le regard d'un public tout acquis, dommage qu'à la mort il s'y est repris trois fois, salut majestueux du maestro, au centre du ruedo, sous une grande ovation et applaudissement au taureau.
Aprés que le NUNEZ DEL CUVILLO sera remplacé pour grande faiblese, il aura un autre taureau de FUENT YMBRO un peu plus faible qui ira au cheval par deux fois sans trop pousser le président arrêtant là les hostilités. Quelle faena, une démonstration de classicisme, de la douceur dans le geste de l'élégance dans l'attitude, que du bonheur, la chair de poule devant une telle démonstration, l'ensemble achevé d'une entière de coté concluante, une oreille avec un tour d'arène chaleureux.

EL JULI avait à se cogner un Victoriano del RIO - et le FUENTE YMBRO
Son premier prendra deux petites piques (vraiment petites), tout le talent du JULI pour mettre en valeur ce taureau faible et pas d'une grande noblesse. Nous aurons droit à deux grandes séquences de la droite suivient d'un passage avec la main gauche d'excellente facture, tout le métier du garçon pour maintenir le tio dans le leurre, l'ensemble achevé d'une 1/2 épée et de 2 descabellos, salut.
Son second le meilleur de la soirée (il gagnera le prix),  grand taureau qui chargera le cheval à trois reprises avec classe, le picador effectuant une suerte magistrale recevra lui aussi le prix de meilleur piquero. Reconnaissons qu'EL JULI est certes un grand maestro , mais, pour moi, n'a pas cette douceur dans le geste de MORANTE, toutefois donnera à ce tio une grande faena, donnait au centre de l'arêne, la bête ne se laissant pas domminer aussi aisément, heureusement que ce diable de garçon l'a entrepris et nous a offert un grand moment dans cette soirée, il l'achèvera d'une entière de coté concluante, une oreille et ovation au taureau.

Eduardo  GALLO aura un JANDILLA et un EL VENTORILLO.
Quand on est jeune et qu'on a envie de percer dans une métier à risques (à tous points de vue), comme la tauromachie, on doit être en admiration devant ces deux ainés, et on se rend compte de tout le chemin qu'il reste à parcourir pour atteindre la gloire.
Il aura un premier taureau qui ira trois fois au cheval sans se faire prier et en poussant bien. Faena débutant des deux cotés avec un travail complet et bien ajusté, malheureusement le final sera un peu brouillon pour la mort il mettra une entière de coté, petite pétiton d'oreille qui ne tombera pas, salut au maestro.
Le dernier sera le plus compliqué de l'ensemble, il s'éteindra aprés l'épreuve des piques, faena poussive, qui incommodera une large partie du public, il tuera l'animal d'une entière de coté.

1/2 arêne pour une tel cartel heureusement qu'il y avait beaucoup de français.

Don PIORO

Partager cet article

Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article

commentaires