Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

Articles Récents

Pages

Liens

23 juillet 2008 3 23 /07 /juillet /2008 18:40

NOVILLADA du 22 JUILLET 2008

NOVILLOS : BUCARE origine SANTA COLOMA un des trois fers de la succession de Joaquin BUENDIA.

NOVILLEROS : Alberto LAMELAS - Juan Luis RODRIGUEZ - Miguel TENDERO

-----------------------------

Magnifique lot de novillos, dont on détachera l'excellent 5ième (qui méritait la vuelta). Ces novillos avaient de la caste de la bravoure, solides sur les jarets et du souffle à revendre, bref un lot, certes pas facile, mais qui donnait du jeu et devant lequel il fallait du métier, du coeur, et auquel on pouvait couper des oreilles. Au passage, l'ensemble prenant 8 piques longues dures dans des assauts de bêtes de race. Un lot pour remettre les pendules à l'heure, montrant aux jeunes que le chemin est encore long et sémé d'embuches pour atteindre le sommet de la hièrarchie. Matinée trés intéressante par le comportement d'un bétail, ne sans laissant pas compter.


Alberto LAMELAS : Veut triompher, et vient se positionner pour une puerta gayola à son premier, situation à haut risque s'il en est, effectivement le novillo lui fonce droit dessus, le jeune homme se couche pour éviter le pire, OUF !!! Il se montre approximatif à la cape. Il tente de se racheter aux banderilles, d'où nous retiendrons la seconde paire plantée dans les règles. A la muleta sa tauromachie de profil saccadée est vulgaire, le novillo le proménant là où il le voulait, l'ensemble achévé d'une entière de côté d'effet rapide, une oreille !!!

A son second rebelote et dix de der, même tentative : puerta gayola, résultat identique et même plus risqué, mais le garçon ne se décourage pas, suit deux largas le long des planches avec autant d'inconscience (que fait l'entourage ? rien). Aux banderilles je retiens un quiebro le long des planches trés risqué. A la muleta même attitude le jeune veut faire du tremendisme mais n'accroche pas le public, faena d'une grande vulgarité, je vous épargne l'échec à la mort.

Juan Luis RODRIGUEZ : Aprés quelques gestes plaisants à la cape, il aborde la faena avec la volonté de plaire. Aprés une première série à droite joliment donnée, il se fait bousculer, et toréait avec prudence de profil avec des gestes de torero, mais sans vraiment dominer son  adversaire, il le couchera aprés 4 pinchazos, une entière et une kyrielle de descabellos, il entendra un avis et un grand silence.

Son second, certainement le meilleur de l'envoi, prendra deux piques dures. Il débutera sa faena par le bas vers le centre. Il toréait avec douceur, dont on dégagera deux grandes séquences à droite et une excellente à gauche, il abattra son adversaire d'une entière de coté d'effet foudroyant, deux oreilles !!! Vuelta chaleureusement fétée, et sortie à hombros.

Miguel TENDERO : débutera avec son premier ennemi par de trés jolis gestes à la cape. Sa faena débutera laborieusement, aprés une tentative à droite changera de main pour une essai peu concluant. il reviendra à droite où nous aurons droit à quelques belles séquences, mais l'ensemble manque de liant, il tombera l'animal d'une entière à plat et de trois descabellos, avis et silence.

Son second aura un comportement curieux, venant bien à la cape, et aprés une pique paticulièrement dure, le tio s'avisera et sera intoréable des deux cotés, le garçon perd un peu les pédales, il le tuera d'une entière, avis et silence.

Le fils de l'Ayatolah

Partager cet article

Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article

commentaires