Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

Articles Récents

Pages

Liens

9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 14:57
9 MAI 2009

CORRIDA

Toros : Salvador DOMECQ - Origine Juan Pedro DOMECQ
.



Matadores : Miguel ABELLAN HERNANDO "Miguel ABELLAN" - Pedro GUTIEREZ LORENZO "EL CAPEA" - David MORA DOMINGUEZ "David MORA" qui confirmé l'alternative.

Toros de magnifique présentation, avec des poids respectables de 522 à 597 Kgs, faibles, prenant douze piques certains avec forces d'autre sans pousser , le toro de la confirmation, trés faible, sera remplacé par le 6ième, lequel sera remplacé par un Fernando PENA joli de présentation mais au moral trés douteux.

ABELLAN : sera d'une grande prudence à la cape. Pour la faena il débutera à genoux au centre du ruedo, pour trois passes cafouillées. Poursuivra sa faena debout , de la main droite, avec une attention particulière, car le tonton cherche, d'ailleurs, il trouvera l'homme en lui infligeant un puntazo derrière le genoux, l'homme courageux restera pour tuer l'animal, aprés deux pinchazos, une entière et un decabello, direction l'infirmerie, on ne le reverra pas. Aux dernières nouvelles blessure de 15 cm sans gravité, n'ayant touché ni l'os ni une veine.

CAPEA : Notre homme aura donc à affronter trois adversaires. A son premier, faible, il délivrera une succession de passes, .....de passes......de passes, à endormir la sentinelle surveillant le batiment de la bombe atomique, il tuera d'une entière et deux descabellos, silence. Son second adversaire, le plus noble de la soirée, il réalisera une faena, sans temple, ni profondeur, ce toro répondant au moindre appel des deux côtés, méritait autre chose comme travail, il le tuera d'une entière trés engagée, rapide d'effet, une oreille. Avec son troisèmpe ennemi, il sera débordé, des passes, des passes, des passes, rien à voir, une honte, il le tuera d'une entière et d'un descabello, des sifflets.

MORA : Son adversaire d'investiture trop faible sera remplacé, pour le second du tirage au sort. Il réalisera une puerta gayola risquée, le toro faible, accrocheur, cherchant l'homme, une faena de bagarreur, risquée, même trop à mon goût, se terminera par une entière, salut de sympathie.  Au dernier de Fernando PENA, nous aurons une faena du style COPIER/COLLER, vulgaire, brouillonne, il le tuera d'une entière, silence.

DEDE du TAPIOT


Partager cet article

Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article

commentaires