Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

Articles Récents

Pages

Liens

26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 13:13
26 MAI 2009

CORRIDA de la PRESSE

Toros : PARLADE les 1, 3, 5 & 6 - LA LAGUNA les 2 & 4 - Origine Juan Pedro DOMECQ.
 

Matadores : José Ignacio UCEDA LEAL "Uceda LEAL" - David FANDILA MARIN "EL FANDI" - Daniel RUFFO LUQUE "Daniel LUQUE".

Lot splendide, aux armures respectables et de poids assez homogènes de 529 à 610 Kgs, avec, au picador, des comportements de toros sans race, hormis le 6ième qui a pris 2 fortes piques, les autres se sont contentés de picotazos. Par la suite un ensemble possédant un grand fond de noblesse, un grand lot (peut être le meilleur de la féria), pour oreilles. 

LEAL : Un grand, filiforme, plus fait pour les défilés de mode, que pour le métier qu'il a choisi. A son premier, certes géné par le vent il n'a jamais trouvé la distance, toréant avec la prudence d'un joaillier devant la bijou qu'il est en train de réaliser. Faena entièrement de profil, pour tuer en prenant le périphérique, il posera 4 pinchazos, et tuera d'une 1/2 lame, silence. A son second même scénario, un toro qui vient des deux côtés au moindre appel, sans vice, MONSIEUR, nous refait cette tauromachie insipide, RIEN de RIEN, il tuera en deux temps d'un pinchazo et d'une entière, silence, Reste chez toi !!!!!

FANDI : L'homme est connu, il se déplace avec son barnum, pour un bon numéro aux banderilles, qu'il a parfaitement planté. Aprés, là aussi, RIEN, j'enfile des passes, des passes, des passes, à nous endormir, tauromachie de profil, sans style, sans temple, à croire qu'il vient de prendre l'alternative. Il passe totalement à côté de son premier, un toro pelin de noblesse, s'embarquant à la moindre demande des deux côtés, et lui il tend un chiffon de couleur rouge, il le tuera de 3/4 de lame et d'un descabello, silence. Pour son second adversaire, rebelote, toro noble, torero à côté de la plaque, NUL, il teura d'une entière, entendra quelques sifflets.

LUQUE : Aura un premier adversaire d'une grande noblesse, auquel il réalisera une faena en tape à l'oeil, entièrement profilée, je relève une trés belle séquence sur la droite, puis deux séries avec changement de main, sans allonger le bras, sans temple, mais ceci semble satisfaire une partie du public, alors on continue, ce numéro de changement de main, ce public alors est au comble du bonheur (reconnaissons qu'il est tellement déçu depuis le début de cette féria), mais à l'heure de vérité c'est tout autre, deux pinchazos, une entière bien en arrière, trois descabellos, avis et salut. Son second, aprés avoir semé la panique dans le ruedo, à la pique et aux banderilles, s'avèrera être d'une grande noblesse, le garçon sera meilleur, toréant, de face, je retiendrai deux trés jolies séries de quatre derechazos, il réalisera deux séquences sur la gauche avec moins de bonheur (le toro est un peu moins commode), mais bien ajustées, il tuera d'une entière en arrière, deux descabellos, il entendra un avis, et obtiendra une oreille.

DOMMAGE, une soirée qui aurait dù être grandiose, mais deux bons à rien avaient été conviés à un repas festif qu'ils ne méritaient même pas de goûter.

KAKO

Partager cet article

Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article

commentaires