Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

Articles Récents

Pages

Liens

5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 13:19
5 JUIN 2009

CORRIDA

Toros : Victoriano Del RIO - Origine Juan Pedro DOMECQ.
 

Matadores : Luis Francisco ESPLA MATEO "Luis Francisco ESPLA" - José Antonio MORANTE CAMACHO "MORANTE de la PUEBLA" - Sébastien CASTELLA TURZACK "Sébastien CASTELLA".

Joli lot de toros, imposant en poids de 543 à 620 Kgs, aux armures astifinas. L'ensemble prendre de manière désordonnée, neuf piques, et cinq picotazos.

ESPLA : Vient à MADRID pour la dernière fois, il prendra sa despedida aprés avoir donné l'alternative à son fils. A son premier, à la charge désordonnée, il réalisera une petite faena digne d'un novillero, et pourtant on est à MADRID, on l'excusera !!! toute la faena sur le voyage, il tuera d'un pinchazo, d'une entière de travers et de quatre descabellos, silence. Son second ennemi ira au cheval sans conviction, pour une première pique forte, et un picotazo. Notre homme plantera les banderilles, trés professionnellement. La faena débute par deux séries sur la droite d'anthologie, le décor est planté, nous allons assister à une grande leçon de tauromachie. Ce garçon, grand truqueur, va nous montrer ce qu'il sait faire et trés bien faire, nous voilà embarqués pour une scéance de dominio, devant un toro d'une trés grande noblesse, il prendra son plaisir et nous le fera partager. A gauche deux immenses séries, même le tendido 7 est subjugué jusqu'aux frissons pour LE ROSCO. Revenons à droite le long des planches, le rêve, l'homme est aux anges et nous sans voix, les huitres s'ouvrent au son des olés, pour le final, un recibir parfaitement dans les règles, l'arène est debout, suivront deux descabellos, un avis et deux oreilles grandement mérités, immense maestro ce soir, vuelta au toro à la demande du maestro, que je trouve un peu exagérée, compte tenu de son attitude au cheval.

MORANTE : Le garçon est tombé sur les deux grandes carnes de la soirée, manquant se faire prendre par le premier, il s'engueule avec l'alguazil, qui aparemment, lui reproche de vouloir une 3ième pique vraiment nécessaire et refusée par la présidence, alors la faena se résumera par une mise en place pour trois pinchazos et un bajonazo majuscule, silence. Pour son second, nous aurons droit à un copier/coller, bronca.

CASTELLA : aura un premier ennemi, qui a du "genio", le cherchant, l'attendant à la moindre faille, le garçon s'accroche malgré un vent épouvantable, mais l'adversaire ne lache rien des deux côtés il cherche l'homme il le tuera d'une entière et de trois descabellos, avis et silence. Son second adversaire, sera quasiment identique, mais l'homme ne veut pas décevoir, sa faena débutera au centre les pieds scellés au sol par trois jolies passes de dos, suivie d'une trinchera. Il l'attaquera sur le côté droit, par deux belles séries, mais le tio donne des gestes de la tête pas trés catholiques, l'homme s'arrime, puis sur la gauche deux passages et le tio recommence, il a le public dans la poche, mais il sera malheureux à la mort, il écoutera un avis et sera invité à saluer.

Je finirai cette resena pour vous donner le menu des tapas, huitres du Cap-Ferret excellentes, accompagnées d'un merveilleux blanc de CADIX, saucisson de sanglier, un régal, et d'un clafoutis aux cerises (quelques unes, ayant conservées le noyau pour le goût!) succulent, aussi, le président sous la pression du public, a octroyé le rabo à la patissière, sinon, comme à DAX, il se faisait lynché.

Don PIORO 


Partager cet article

Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article

commentaires