Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

Articles Récents

Pages

Liens

20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 06:39

VENDREDI 19 AOUT

 

CORRIDA

 

Toros : José ESCOLAR GIL - Origine ALBASSERRADA

 

Matadores : Juan José PADILLA - Luis BOLIVAR - David MORA.

 

------------------------------------------

 

Splendide lot de toros, homogène en poids et tête les poids allant de 505 à 570 Kgs, l'ensemble prendra 14 piques fortes, tous seront applaudis à l'arrastre et le troisième honoré d'une vuelta, sans grand vice, un lot à oreilles.

 

PADILLA : A pausé les banderilles avec aisance, la 1ère à cornes passées,, la 2ième dans les règles, et la 3ième al violin en regardant les cornes de coté. Il débutera sa faena par des doblones en accompagnant le toro vers le centre, mais le toro s'éteind, alors le maestro l'aide de sa voix tonitruante, pour le réveiller, et lui arrachera quelques séries de bonne facture, sans toutefois mettre la jambe, un peu sur la défensive, il l'abattra d'une demie lame et d'une entière, silence. Avec son second, qu'il recevra par deux largas, il continuera avec les palos puis un quite de chiffonades, le même cirque qu'au premier,. Sa faena sera un tantinet en dessous du tio se faisant souvent déborder, travail clinquant, une chute devant le museau du tonton sera sans conséquence, en vérité que peut-on attendra maintenant de ce maestro ?????, il tuera au centre du ruedo d'un vilain bajonazo, le public l'invitera à saluer.

 

BOLIVAR : recevra son premier adversaire de quelques lances de cape peu convaincantes, aprés un début de faena prudent, il réalisera 3 belles séries à droite, puis utilisera outrageusement le pico, se faisant rappeler à l'ordre par quelques aficionados, toute la faena se realisera sur le bord droit, alternant les hauts et bas, mais portera sur le public, il tuera d'une entière de coté foudroyante, face à une pétiton peu convaincante le président n'accordera pas le trophé, ouf !!! vuelta tout de même. Il accueillera son second ennemi par de jolis gestes à la cape, nous serons gratifiés de deux quites de MORA et de lui, parfaitement exécutés. Aprés un début de faena à droite, correct sans plus, son travail manquera de lenteur, à gauche même scénario, sans jamais se mettre de face toujours de profil, quel dommage devant un tonton venant trés bien des deux cotés, il s'embrouillera, pour ma part il passera à côté de son sujet, pour finir par une entière de coté, silence.

 

MORA : Reçois son premier adversaire, par une série de véroniques splendides. Sa faena débutera par quelques doblones, vers le centre, puis débutera une partition de haut vol. Le toro s'avisant le garçon gardera son sang froid pour le dominer, mais surtout pour réaliser une immense faena, faite de douceur, de doigtée, de face des deux cotés, citant de loin, un travail d'orfèvre, énorme, le frisson de plaisir, ouvrant le compas, quel travail, splendide, trés malheureux à la mort, trés grand toro mais aussi trés grand maestro, il perdra les trophés largement mérités, vuelta enthousiaste. Avec son deuxième ennemi, la musique sera un tantinet en dessous, manquant de liant, souvent accroché, mais toujours avec douceur, je retiendrai quelques gestes majestueux, mais pas assez frèquents, une entière légèrement de coté viendra achever ce travail, un oreille.

 

Beau temps, de la brume de mer, 1/8 d'arène.

 

Tximun D'ILLUMBE

 

bah téeeee !!!!

Partager cet article

Repost 0
Published by cercle taurin de soustons - dans RESENAS
commenter cet article

commentaires