Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

Articles Récents

Pages

Liens

28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 13:23
28 MAI 2009

CORRIDA

Toros : Héritiers de José CEBADA GAGO les 1, 2 & 3 - Salvador GUARDIOLA FANTONI les 4, 5 & 6.

 

Matadores : Luis Miguel ENCABO - Fernando CRUZ - Salvador MARISCAL CORTES "Salvador CORTES".

Lot seplendide avec des armures astifinas, de poids respectables de 516 à 595 Kgs. Ils prendront douze piques fortes.

Le plus commode et noble sera le 3ième, que CORTES  va toréer, des deux côtés, sans grand style, mais avec sincérité, il se fera prendre au dessus du genoux gauche lui causant une blessure de 20 cm, s'ensuivra un mano à mano.

ENCABO n' a rien montré, pris spectaculairement par son 1er aux banderilles, sans conséquence, il le tuera d'un splendide bajonazo, il abattra sobrement le toro de CORTES. A son second ennemi, il réalisera une faena sans intérêt, se faisant siffler, il tuera d'une 1/2 lame et de 16 descabellos, avis et sifflets.

CRUZ n'a rien montré de sérieux au cours des trois faenas, il est vrai que l'adversité n'était pas commode, surtout les 4ième et 6ième deux mastodontes qui avaient décidé de ne pas bouger restant dans leur querencia. Pas d'engagement à la mort, silence aux trois.

GEGE la GROSSE FRITE


Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 17:16
27 MAI 2009

CORRIDA

Toros : PAHLA - Origine Torrealta et Baltasar IBAN.
 

Matadores : Luis Antonio GASPAR GALINDO "PAULITA" -  Paul ABADIA "SERRANITO"- Israel Lancho GARCIA HIERRO "Israel LANCHO".

Toros magnifiques de présentation, avec des armures astifinas, et de poids respectables de 529 à 609 Kgs. Tous solides sur pattes, à la pique avec force et violence, ils prendront 10 piques, des vrais, le dernier manso fuyant, ne prendra que deux picotazos. Sont tous morts la gueule fermée.

Une corrida de toros durs, solides, avec de la noblesse à revendre pour les 4 et 5.

Les trois maestros, n'ont pas les moyens de dominer ce type de bétail. Toréant de profil, se faisant dominer par l'animal, sans tenple, cherchant la distance, se faisant accroccher, se mettant en danger.

PAULITA et SERRANITO, sont complètement passés à côté de leurs second adversaires les 4 et 5 qui sont sortis sous les applaudissements du public.

LANCHO le garçon prend des risques inconsidérés, se fait manger tout cru par son premier, au dernier toro de la soirée, il essaiera de faire quelque chose, mais montrera les limites de sa tauromachie, il se fera prendre magistralement à la mort, la corne pénétrant dans le poumon gauche, pendu au bout de cette dague qui fouille, transporté à l'infirmerie les médecins ne veulent pas se prononcer, souhaitons que cet épisode douloureux sera sans conséquence vital. Vous pouvez voir les photos et la vidéo de cette terrible cornada sur les sites suivants :

http://www.mundotoro.com/auxiliar/galerias2009/cornadalancho/index.html

http://www.burladero.com/

Ce lot me parait trés bien placé pour remporter le titre de meilleur lot de la féria.

LE JULOT à GIGI.


Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 13:13
26 MAI 2009

CORRIDA de la PRESSE

Toros : PARLADE les 1, 3, 5 & 6 - LA LAGUNA les 2 & 4 - Origine Juan Pedro DOMECQ.
 

Matadores : José Ignacio UCEDA LEAL "Uceda LEAL" - David FANDILA MARIN "EL FANDI" - Daniel RUFFO LUQUE "Daniel LUQUE".

Lot splendide, aux armures respectables et de poids assez homogènes de 529 à 610 Kgs, avec, au picador, des comportements de toros sans race, hormis le 6ième qui a pris 2 fortes piques, les autres se sont contentés de picotazos. Par la suite un ensemble possédant un grand fond de noblesse, un grand lot (peut être le meilleur de la féria), pour oreilles. 

LEAL : Un grand, filiforme, plus fait pour les défilés de mode, que pour le métier qu'il a choisi. A son premier, certes géné par le vent il n'a jamais trouvé la distance, toréant avec la prudence d'un joaillier devant la bijou qu'il est en train de réaliser. Faena entièrement de profil, pour tuer en prenant le périphérique, il posera 4 pinchazos, et tuera d'une 1/2 lame, silence. A son second même scénario, un toro qui vient des deux côtés au moindre appel, sans vice, MONSIEUR, nous refait cette tauromachie insipide, RIEN de RIEN, il tuera en deux temps d'un pinchazo et d'une entière, silence, Reste chez toi !!!!!

FANDI : L'homme est connu, il se déplace avec son barnum, pour un bon numéro aux banderilles, qu'il a parfaitement planté. Aprés, là aussi, RIEN, j'enfile des passes, des passes, des passes, à nous endormir, tauromachie de profil, sans style, sans temple, à croire qu'il vient de prendre l'alternative. Il passe totalement à côté de son premier, un toro pelin de noblesse, s'embarquant à la moindre demande des deux côtés, et lui il tend un chiffon de couleur rouge, il le tuera de 3/4 de lame et d'un descabello, silence. Pour son second adversaire, rebelote, toro noble, torero à côté de la plaque, NUL, il teura d'une entière, entendra quelques sifflets.

LUQUE : Aura un premier adversaire d'une grande noblesse, auquel il réalisera une faena en tape à l'oeil, entièrement profilée, je relève une trés belle séquence sur la droite, puis deux séries avec changement de main, sans allonger le bras, sans temple, mais ceci semble satisfaire une partie du public, alors on continue, ce numéro de changement de main, ce public alors est au comble du bonheur (reconnaissons qu'il est tellement déçu depuis le début de cette féria), mais à l'heure de vérité c'est tout autre, deux pinchazos, une entière bien en arrière, trois descabellos, avis et salut. Son second, aprés avoir semé la panique dans le ruedo, à la pique et aux banderilles, s'avèrera être d'une grande noblesse, le garçon sera meilleur, toréant, de face, je retiendrai deux trés jolies séries de quatre derechazos, il réalisera deux séquences sur la gauche avec moins de bonheur (le toro est un peu moins commode), mais bien ajustées, il tuera d'une entière en arrière, deux descabellos, il entendra un avis, et obtiendra une oreille.

DOMMAGE, une soirée qui aurait dù être grandiose, mais deux bons à rien avaient été conviés à un repas festif qu'ils ne méritaient même pas de goûter.

KAKO

Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 13:13
25 MAI 2009

NOVILLADA

Novillos : GUADAIRA - Origine JANDILLA par Juan Pedro DOMECQ.

 

Novilleros : Francisco Ramon PAJARES "Francisco PAJARES" - Juan Carlos REY CULEBRAS "Juan Carlos REY" - Pablo LECHUGA CARILLO "Pablo LECHUGA".
--------------------------------------------------

Joli lot de novillos (disons des toros vu leur présentation), magnifiques de présentation, avec des poids rescpectables de 469 538 Kgs
. Ils prendront des piques sans vraiment pousser, avec des attitudes de toros sans race ni caste.

Une novillada dure pour des jeunes sans trop de recours. On aura vu, trois naturelles, trois volteretas dont deux pour PAJARES à la mise à mort heureusement sans gravité. Terminé.

Bonne nuit !!!!

Le RASTACOUERE 

Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 11:07
24 MAI 2009

CORRIDA

Toros : Samuel FLORES  et Augustina FLORES LOPEZ - Origine GAMERO CIVICO.
 

Matadores : Domingo LOPEZ CHAVES "Lopez CHAVES" - Diego URDIALES HERNANDEZ "Diego URDIALES" - Javier VALVERDE.

Lot de toros aux armures cauchemardesques, trés homogène en poids de 545 à 598 Kgs, splendides. Ensemble faible, avec au cheval un comportement de toros sans caste ni race, ils prendront des semblants de pique, ne poussant pas sous le fer. Le 6ième sera remplacé par un de l'élevage Julio de la PUERTA, au comportement de manso.

-----------------------------------

CHAVEZ : aura un premier ennemi épouvantable, avisé des deux côtés, il l'abattra de deux pinchazos, une 1/2 lame et deux descabellos, avis et silence. Son deuxième adversaire sera du même calibre, aprés deux tentatives il abandonnera tout espoir, et le tuera de deux pinchazos et d'une entière, silence.

URDIALES : Avec son premier, le début de faena sera difficile, à cause des rafales de vent, et du tio qui ne voulait pas se livrer. Il trouvera le sitio, sur la gauche pour nous déssiner deux séries de quatre naturelles fantastiques, sentant le trimphe à portée de mains, l'homme recommence son exercice avec un ton en dessous, puis prolonge sur le côté droit, avec des gestes de qualitté, malheureux à la mort, deux pinchazos, une entière et deux descabellos, ert deux avis il sera invité à venir saluer au centre du ruedo. A son second son travail sera plus laborieux, devant un animal juste de force, alors nous décidons d'attaquer les tapas qui nous tendent les bras (voir plus bas), il le tuera d'une 1/2 lame, avis et silence.

VALVERDE : Avec son premier il tentera de l'intéresser, mais le toro est fuyant, cherchant les tablas, où il ira se réfugier, pour se coucher, il le tuera rapidement d'une entière. Son deuxième adversaire, le de la PUERTA, manso à la pique (4 éraflures et s'échappe), aprés avoir brindé au public il attaquera sa faena à genoux au centre, pour deux passes sur le côté droit. Mais le toro s'avise, se défend, la faena est décousue, il se fera prendre, catapulté tel un  pantin, heureusement sans gravité, il le tuera d'un pinchazo et d'une 1/2 lame, salut.

TAPAS : friture de l'océan à la plancha, beignets de calamars, et petites seiches à la plancha, accompagnées d'un aïoli des respect (les mouches ne viendront pas nous emmerder), le tout arrosé d'un rosé de Navarre gouleyant à souhait, les deux oreilles et le rabot au cuistot. J'en connais un, qui doit avoir des regrets, sache qu'on t'attend.

Le PIORO

 
Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 15:13
22 MAI 2009

CORRIDA

Toros : VALDEFRESNO les 1, 3 & 5 + FRAILE les 2, 4 & 6 - Origine PUERTO de SAN LORENZO = Famille FRAILE par Atanasio FERNANDEZ
.
 

Matadores : Jean Baptiste JALABERT "Juan BAUTISTA" - Miguel Angel PERERA DIAZ "Miguel Angel PERERA" - Alejandro TALAVANTE RODRIGUEZ "Alejandro TALAVANTE".

Lot imposant d'amures, de poids homogène de 511 à 560 Kgs. Le second de la soirée a été remplacé par un José Luis MARCA (origine DOMECQ) pesant 526 Kgs. Pour les piques parlons plutôt de picotazos, pour certains, d'éraflures pour d'autres, et de simulacre pour le 5ième. Tous faibles avec un fond de noblesse.

BAUTISTA : son premier ennemi saute dans le callejon, face au caméramen et au journaliste de télévision, impressionnant, je pense que cette vidéo sera largement diffusée sur YOU TUBE et DAILLY MOTION, voici pour la petite histoire. Notre français réalisera une faena poussive, des passes toutes de profil, sans dominer, notre homme rame, il tuera d'une entière et entendra quelques sifflets, justifiés. Pour son second, quasiment pas piqué, notre homme trimbale sa carcasse, cherchant le sitio, une âme en peine, pour finir par une entière et un descabello, quelques sifflets. Sera-t-il opportun d'aller le voir ?

PERERA : Verra, son premier toro remplacé pour excés de faiblesse, disons plus que les autres. Il réalisera au sobrero, de splendides lances de capes, et un trés grand quite à la sortie de la"pique". Début de faena par trois séries sur la droite, lentes bien ajustées, dont une avec un changement de main grandiose. Un essai sur la gauche, le toro est plus compliqué, il s'éteint, le maestro le reprend sur la droite, mais la faena baisse d'un ton, et devient longue, il tuera d'une entière, trois descabellos, avis et salut. Son second trés juste de force ne sera quasiment pas piqué, la faena débute sur la droite avec de jolis gestes, par trois séries, à gauche l'animal est nettement moins coopératif, et la faena baisse d'intensité, deviendra décousue, inutilement longue, pour finir par 3/4 de lame, trois descabellos, avis et silence.

TALAVANTE : Que dire sur ce garçon un véritable zombie, semblant dépassé par les évènements, faisant ce qu'il peut, mais, il ne peut pas beaucoup. Il entendra des sifflets aux deux.

La GANACHE
Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 12:31
21 MAI 2009

CORRIDA

Toros : Juan Pedro DOMECQ.
 


Matadores :

José Antonio MORANTE CAMACHO "MORANTE de la PUEBLA" - José Maria DOLLS SAMPER "José Maria MANZANARES" - Ruben PINAR RUBIO "Ruben PINAR" qui confirme l'alternative.

Joli lot de toros biens présentés, d'armures respectables, et de poids homogène de 533 à 573 Kgs. Toros d'une pique et même d'éraflures, tant leur faiblesse est grande.

MORANTE : Son 1er trop faible sera remplacé, par un du même élevage. Ce toro trop faible n'inspire pas beaucoup notre homme. Petite faena de mise en place, pour le tuer par 4 pinchazos, 1/2 lame un descabello, avis et silence. A son second changement de musique, notre maestro sort le grand jeu, d'abord à la cape une immense leçon, de lentement, de gestuelle, des véroniques lentes, suaves, un quite fantastique. A la muleta une première série à droite qui atteint l'everest, Toréant à gusto, puis une tentative à gauche, bien faite, mais le toro se décompose, nous aurons droit à de beaux gestes de temps en temps, il tuera en deux temps d'un pinchazo et d'un 3/4 de lame, avis une oreille vuelta grandement fêtée.

MANZANARES : Aura un premier adversaire pour faiblesse pr un autre du même élevage, du même calibre, la faena décousue, à l'image du tio quasiment impropre à la consommation, qu'il tuera d'une entière, silence. Son second fera une vuelta de campana, sur une chicuelina l'amenanr au picador. Il recevra deux semblants de piques, à la muleta le toro sera amorphe, ne permettant pas au jeune homme de rélaiser une faena, sérieuse, l'ensemble sera décousue, il l'achèvera d'une fantastique entière jusqu'au doigts, salut.

PINAR : Son adversaire de cérémonie, ne supporte pas les deux "piqûres", tellement il est faible. Il ne pourra pas réaliser de faena, complète, il le tuera d'une 1/2 lame. Son second ennemi, faible mais d'une grande noblesse, il réalisera une faena inintéressante, des passes à gogo, de profil, il se fera siffler, mais continuera à nous assommer, pour tuer d'une entière bien de côté, silence.

La FRIPOUILLE

Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 12:58
20 MAI 2009

CORRIDA

Toros : PENAJARA - Origine Baltasar IBAN.
 

Matadores : Miguel ABELLAN HERNANDO "Miguel ABELLAN" - Serafin SERRANO MARIN "Serafin MARIN" - Octavio GARCIA GONZALEZ "EL PAYO" Conirme l'alternative.

Lot splendide de présentation et de poid homogène 515 à 582 Kgs.


Je n'ai pu voir que 5 toros et deux remplaçants (un TORRES GALLEGO 540 Kgs et un Ana Maria GASCON 577 Kgs).

Je serai bref : Appelez un boucher, un cuisinier et vite en daube. Hormis le TORRES remplaçant du 1er de MARIN, Le reste d'un extrême faiblesse jusqu'au quasi invalide 4ième. MARIN est passé complètement à côté, débordé, il tue par un bajonazo majuscule.

Que les organisateurs, éleveurs, et toreros, continuent, ils sont les fossoyeurs de ce spectacle.

On fera le bilan à la fin de la SAN ISIDRO.

JOJO le GROS CALIBRE


 





Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 13:01
19 MAI 2009

CORRIDA

Toros : NUNEZ del CUVILLO : Origine DOMECQ.
 

Matadores : Julian LOPEZ ESCOBAR "EL JULI" - Manuel Jésus CID SALA "EL CID" - Miguel Angel PERERA DIAZ "Miguel Angel PERERA".

------------------------------------------------

Lot splendide de présentation, aux armures intactes, les poids allant de 514 à 560 Kgs. Pour le reste hormis le jabonero sorti en 5ième position, de la faiblesse, juste de force, l'ensemble prenant 6 piques et 6 picotazos.

EL JULI : Aborde son premier adversaire en faisant la mou des mauvais jours. Devant ce toro juste de force,  il réalisera le minimum syndical, des passes pour amuser la galerie, toutes de profil, pour finir par une entière et un descabello, silence. Pour son second, il démarrera, par une splendide série à droite, mais, l'animal, trop juste de force ne supporte pas ce traitement et accuse le coup, la faena séternise, il l'achève d'une entière et de trois descabellos, silence.

EL CID : Ce garçon traverse une mauvaise période, cherche le sitio. A son premier ennemi faible, il réalisera une faena à l'image de l'animal, fade sans odeur ni saveur, pour le tuer, de deux pinchazos et d'un magnifique bajonazo, silence. A son second adversaire, le meilleur du lot, aprés un joli début par trois séries à gauche, notre homme est débordé par l'animal, incapable de peser sur le toro, reculant la jambe, il lui délivrera une faena profilée, pour tuer l'animal d'un pinchazo, de 3/4 de lame et deux descabellos, silence.

PERERA : Nous gratifieras des meilleurs moments à la cape à son premier, avec un quite par gaoneras splendides. La faenara débute sur la droite par une belle série, mais, devant la faiblesse de l'animal, il réalisera une faena d'infirmier, sans profondeur, il tuera d'une entière bien sur le côté, silence. Au dernier nous aurons quasiment le même scénario, début au centre les pieds rivets au sol par deus splendides séries à droite, puis l'animal s'éteint et la faena s'effiloche, s'éternise, pour finir par un pinchazo, 3/4 de lame, un descabello, avis, silence.

SOIRIEE DECEVANTE PAR :

- L'ABSENCE DE FORCE DU BETAIL.
- LE CID, QUI PASSE COMPLETEMENT A COTE DU 5ième.

COCO BEL OEIL




Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 12:29
18 MAI 2009

NOVILLADA

Novillos : LA QUINTA - Origine BUENDIA, SANTA COLOMA.
 

Novilleros : Daniel MARTIN REYES "Daniel MARTIN" -  Mario Alberto AGUILAR TAVARES "Mario AGUILAR" - Miguel Angel DELGADO.

Joli lot de novillos, bien présentés, homogènes en poids de 464 à 501 Kgs, d'armures (hors le 6ième) relativement commodes pour MADRID. Les 3ièmes et 4ième seront remplacés pour faiblesse caractérisée par deux JARAL de la MIRA (d'origine Baltasar IBAN) pesant 471 et 496 Kgs. L'ensembel prendre 6 piques et 6 picotazos, sans réellement pousser.

MARTIN : Son premier adversaire fera subir une voltereta à AGUILAR sur un quite. Novillo juste de force, avec un fond de noblesse, il se fera manger tout cru, enfilera des passes, sans peser sur le novillo, faena toute de profil, pour terminer par un pinchazo, une entière contraire, deux descabellos, avis silence. Son second faible sera pemplacé par un JARAL de la MIRA, possédant un peu de noblesse, aprés un joli début à gauche sur deux séries, sa faena s'effilochera, accrochée, des passes, à tel point qu'on se demande lequel des deux adversaires réalisera la faena. Il le tuera d'une entière, silence.

AGUILAR : Aussi vert que nos prairies actuelles. A son premier soso, sa faena sera approximative, même vulgaire, accrochée, il l'abattra de deux pinchazos et d'une entière, avis, silence. Il sera débordé par son second, jamais dans le sitio, il se fera prendra sans gravité, il l'achèvera d'un pinchazo et d'un splendide bajonazo, silence.

DELGADO : Son premier sera remplacé par un JARAL de la MIRA, juste de force, soso, il débutera la faena avec douceur, même si elle n'atteint pas le sommets elle sera sincère, propre, avec quelques jolis détails, par contre à la mort, pataquès, 8 pinchazos, 2 descabellos, 2 avis, silence. Avec son second, qui sera trés noble, il montrera ses limites, jamais dominé, des passes toutes de profil, se faisant accrocher, déception, comment peut-on passer à côté d'un tel novillo !!!! à la mort, re-pataqués, 3 pinchazos, une entière, 4 descabellos, avis, silence.

L'INCOMPRIS !!!
Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article