Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

Articles Récents

Pages

Liens

22 juin 2007 5 22 /06 /juin /2007 18:01

Lundi 2 Juillet a 20 Heures                      Salle Roger HANIN


LE POUVOIR de la PRESSE EN TAUROMACHIE

Pierre ARNOUIL(Moderateur)
Vincent BOURG ZOCATO(Sud Ouest)
Pierre Albert BLAIN(France Bleu)
André VIARD(Terres Taurines)
Jean Louis HAURAT(Aplausos)
Serge AIROLDI(Sud Ouest)

En


CONFERENCE DEBAT

Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans ANNONCES
commenter cet article
11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 22:25
Il fallait s'y attendre l'attelage MORANTE/DE PAULA, a décidé de rempre

I



CARLOS CRIVELL
Sevilla

El diestro sevillano Morante de la Puebla y su hasta ahora apoderado el matador jerezano Rafael de Paula han dejado la relación de apoderamiento que mantenían desde el pasado mes de Noviembre. Paula y Morante se reunían estos días y tomaban la decisión de romper el apoderamiento.

Según varias fuentes, parece ser que la encerrona en Madrid el pasado jueves con la corrida de Beneficencia y la corrida matinal del pasado sábado en Granada, donde en ambas existieron problemas con el ganado a lidiar, han podido causar malestar en el torero sevillano y ser detonante de la ruptura.
Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans ANNONCES
commenter cet article
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 22:03
AUJOURD'HUI : CORRIDA

Toros : EL PILAR (1er,3ième,5ième, 6ième) - Toros de ALBARREAL (2ième) - Moïse FRAILE (4ième) - José luis PEREDA (Remplaçant du 1er),

Toreros : Julio César RINCON RAMIREZ - José Antonio MORANTE CAMACHO "MORANTE de la PUEBLA" - César TRENADO JIMENEZ.

GLOIRE AU MONOSABIO.

Je vais être bref pour les  6 premiers toros, le premier s'est accidenté aux planches, remplacé par un PEREDA,. Tous mansos, sans caste, rien à faire devant, festival de bajonazos.

Le spectacle débute au 7ième. Ce toro fait valser le picador, mais reste au cheval à pousser fort, le monosabio  a tenu le canasson un bon moment en maintenant le toro, il a reçu une immense ovation, a  été appelé à saluer, suerte senor, seul vrai bon moment de la soirée. Ce toro s'est avéré comestible, avec un côté droit franchement excellent. César JIMENEZ nous a concocté une faena qu'il a débuté à genoux au centre,toute de profil, passes sur le voyage, il a profité de  l'atonie qui régnait dans les gradins, alors le public s'est réveillé, pour le  soutenir et l'applaudir. Moi, je n'ai pas aimé ce travail, car ce toro méritait autre chose, que ces passes fades sans profondeur sans temple, il le tuera d'une entière de côté, une oreille !!!!!

Voilà pour cette soirée, minable, la cuadra de picador a été lamentable.

Jacques LAMAZOUADE

P.S. : je reviens sur le bétail, l'absence de caste que nous avons remarqué, sur ce cycle MADRILENE et précédemment SEVILLAN, est vraiment inquiétant, certains élevages, et non des moindre, font naufrage.

Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 21:40
AUJOURD'HUI : CORRIDA de l'ANNIVERSAIRE

Toros  : GARCIGRANDE (1er, 3ième,5ième,6ième)  - Domingo HERNANDEZ (2ième, 4ième), Origine DOMECQ and co.

Toreros : Julian LOPEZ ESCOBAR "EL JULI" - Sébastien CASTELLA - Alejandro TALAVANTE RODRIGUEZ.

DECEPTION
Par le bétail, avec toujours ce même refrain, magnifique de plumage et inexistant de ramage. Faible, mansos certains, décastés quasiment tous, le plus convenanble a été le 2ième.

EL JULI : A touché un premier commode auquel il a administré un faena de smigard, le minimum vital, presque entièrement de profil, il le dexcendra au deuxième essai d'une entière, salut. Son second, soso et sans force ne lui permettra pas de briller, là aussi, faena de convenance pour faire plaisir au public, rien de notable à retenir, achevé d'une entière de c^$oté, silence.

CASTELLA : est tombé sur le plus convenable de la soirée, il saisira sa chance, ce toro passait mieux à droite qu'à gauche, donc faena principalement droitière, toutefois manquant de liant, on relèvera une srie à droite magnifique, avec deux trincheras splendides. Il insistera, avec ce toro qui s'éteint, la fin de sa faena sera indigeste, il tuera d'une entière de côté avec descabello, deux avis, une oreille, MADRID aime le bonhomme.
Son second, un beau manso, ne permettra pas grand chose, aprés quelques muletazos, il l'abattra délibérement d'un splendide bajonazo, silence.

TALAVANTE : Son premier imbuvable, ne méritait pas une seule passe, le gamin essaiera, mais devant ce sujet peu coopératif il se résoudra à la tuer auprés une demie et une kirielle de descabellos, silence. Au dernier de la soirée, qui était un peu plus combattif, il réalisera une faena hachée, par la faute du toro, mais aura le mérite de lui tirer quelques muletazos de qualité, il l'abattra aprés avoir entendu deux avis, silence.

Il parait que des billets se sont négociés au marché noir, 1000 € (mille euros)

Si, comme dans certains spectacles parisiens, le spectateur paye à la sorite en mettant dans une urne la somme qu'il estime normale, moi, je n'aurais mis qu'un euro.

Jacques LAMAZOUADE

P.S. : Nos amis espagnols ont retransmis cette corrida sur TELEMADRID chaine hetrzienne, et non sur le satellite.
Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 22:26
AUJOURD'HUI : CORRIDA de la BENEFICIENCIA en présence de Sa Majesté le Roi Juan CARLOS de BOURBON (origine maison royale française).

Toros :  5 Elevages : GAVIRA (1er) - Roman SORANDO (2ième & 5ième) -  Ana Maria BOHORQUEZ (3ième) - Rosario OSBORNE (4ième) - Nunez del CUVILLO (6ième). Origine : Holding DOMECQ et ses filiales.

Torero :José Antonio MORANTE CAMACHO "MORANTE de la PUEBLA"

LECHE C.... & HEURES SUPPLEMENTAIRES NOUVELLE DISPOSITION.

Je m'explique, nous avons tous connu, dans nos différentes activités, des personnes qui ne foutaient rien de la journée et qui trouvaient le moyen dans le dernier quart d'heure de la journée, de se trouver un travail important en le faisant bien remarquer au patron, et de s'obliger à faire des heures supplémentaires à la grande considération de ce dernier.Eh bien notre ami MORANTE, nous a joué a peu prés la même musique, durée théorique du travail 2 h, durée effective 2h30, les minutes supplémentaires ont été les meilleures, et le patron  (le public) la gratifié d'un trophée, donc pour un prix de spectacle d'une durée de 2h nous avons eu droit à 2h30, notre Président est un visionnaire.

Globalement des toros sans trop de force, au cheval ils ont eu un comportement de toros décastés, un peu de noblesse pour certains, d''autres plutôt mansos.

MORANTE de la PUEBLA : a donné l'impression à son premier de  de se la jouer tranquille , tout de profil, puis aprés deus séries, un geste déplaçé de l'animal, et notre homme le tuera, en prenant le périphérique (2x3 voies) en deux temps, un avis silence.

Au second qu'il entreprendra à la cape avec mille précautions, le cul à Madrid la cape à SEVILLE, il laissera ses hommes l'amener au cheval où il subira un châtiment, avec l'assentiment du patron, qui en durée ira au delà des clarines, aucune réaction de la Présidence (nous sommes à MADRID, alors imaginez ailleurs), à la muleta comme l'animal a fait une grimace à Monsieur,  ce dernier  prend les outils pour l'abattre aprés 7 pinchazos et une entière de côté, quelques sifflets.

Le 3ième toro manque de force, mais est toréable, notre homme aborde le sujet avec prudence, la bête lui fait une grimace qui n'a pas l'air de plaire à Monsieur, punition immédiate 1/2 lame, sifflets.

Le 4ième , faible lui aussi aura le tord de faire des grimaces à ce susceptible, punition radicale 1 pinchazo et une entière.

Le 5ième, nous assistons à un bon début de faena,on pense tenir le bon bout, puis tout se désagrège, l'homme parait hésitant,  le toro ayant l'air d'avoir récupéré des son affrontement avec le cheval, notre homme nous paraît un peu débordé, il se fait prendre de manière spectaculaire en se repositiopnnant, il sera ouvert au front, sans gravité, le toro sera abattu en deux temps par le sobresaliente.

Aprés une bonne 1/2 heure, le temps nécessaire que Monsieur se fasse soigner, il revient en piste déterminé à triompher. Ce 6ième toro s'avèrera être le mieux toléré par Monsieur.  A la cape belles séquences, quite par chicuelinas dont une splendide, puis Monsieur pose les banderilles  deux poder à poder, une quibro le long de planches. A la muleta nous aurons eu de bons moments sans atteindre les sommets, tuera en deux temps, et le patron (le public)  tout content lui obtiendra un pavillon du fameux Président qui n'avait pas voulu donner la 2ième oreille à EL JULI aprés une faena grandiose.

Quand je vous dit que notre Président est un visionnaire, avec son slogan "travaillez plus pour gagner plus", avec cette soirée on pourra  dire "payez moins pour durée du spectacle plus longue", donc avec  Monsieur MORANTE on prend "du plaisir pour pas cher". J'en finirai avec le LECHE C.....  : la gratification du patron (le public), est toute la considération qu'il a voulu marqué à son employé (Monsieur MORANTE), pour son fort investissement.

Je pense qu'on s'est bien moqué de nous.

Jacques LAMAZOUADE
Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
3 juin 2007 7 03 /06 /juin /2007 22:16
AUJOURD'HUI : CORRIDA

Toros :Roman SORANDO HERRANZ  Origine DOMECQ

Toreros : MORANTE de la PUEBLA - EL CID - Sébastien CASTELLA

Je n'ai vu que les 3 premiers toros. Arêne de 2ième catégorie,  toros affrfeusement présentés, sans jus. Pour résumer UN SIMULACRE DE CORRIDA.

Des toreros qui sont venus pour faire plaisir aux habitants, qui n'en avaient rien à faire, un public trés bon enfant, trés généreux, un public de fête.

Quand ces toreros viendront se produire  en FRANCE vous verrez on notera comme "fait de guerre" oreilles ici, oreilles là, un conseil, recadrez tout ceci, car des distributions aussi généreuses, ne peuvent relever le niveau de la fiesta brava.

A VAINCRE SANS PERIL C'EST TRIOMPHER SANS GLOIRE disait l'autre

Jacques LAMAZOUADE


Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
2 juin 2007 6 02 /06 /juin /2007 21:34
AUJOURD'HUI : CORRIDA dernière de la Féria.

Toros : Victorino MARTIN Origine ALBASERRADA

Toreros : Luis Francisco ESPLA MATEO - Manuel Jésus CID SALA  "ELCID" - Luis BOLIVAR PEREZ

Lot de toros splendides de plumage, pas un gramme de trop, des poids allant de 518 à 561 Kgs pour une moyenne de 538 Kgs, voilà pour le plumage. Pour le ramage il en sera tout autre, des toros juste de force, avec un comportement au picador de toros sans race.  Les trois premiers avaient un fond de noblesse, les trois derniers plus compliqués.

Luis Francisco ESPLA : Au nom des aficonados je vais interpeller ce monsieur : Maestro , quand vous dites que votre premier toro est compliqué, n'avez vous pas le sentiment de vous moquer de nous ? que vous disiez cette chose à quelqu'un qui vient pour la première fois dans les arênes, et qu'il entendra parler un professionnel  comme vous il pensera que vous avez raison. Mais la majorité des spectateurs n'est pas dupe,  compte tenu de votre métier, de la connaissance que vous avez des toros, votre comportement est inadmissible, vous pouviez avoir l'oreille de ce toro, et qu'avez vous fait : des pseudos passes en lui donnant des défauts qu'il n'avait pas, et à la mort qu'avez vous fait ? le minimum syndical. Je conviens que votre second était plus compliqué,  il avait quelques passes à conditions de vouloir s'engager, mais là, vous avez décidé de ne pas trop vous fatiguer, pour finir par un bajonazo. Sifflets et bronca.

EL CID : Si, vous connaissez un jeune qui  choisit  cet art pour en vivre, alors conseillez lui de se procurer la vidéo de la faena du  premier Victorino du CID. Une démonstration de temple, une démonstration  de l'expression "allonger le bras", une démonstration de l'expression "donner la sortie", les canons de la tauromachie. Mr LE CID nous a offert un véritable  FAENON, cette magie de la douceur que vous ressentez, ce plaisir de déguster ce nectar (que l'on trouve dans le Château PETRUS, croyez moi), long en bouche, le nirvana, deux séries à droite deux à gauche immenses, nous étions là, comme scotchés devant tant de grâce, impatient de nous lever pour un final que nous imaginions en feu d'artifice, mais la tauromachie n'étant pas une science exacte, quel dommage ces trois ratés à la mort, pour finir au 4ième voyage d'une entière. Le public a applaudi l'arrastre et a obligé le maestro à sortir du callejon, pour lui offir une immense ovation largement méritée. Son second toro sera plus compliqué, et là aussi, en vrai maestro il réussira à tirer quelques passes de bonnes tenues, qui n'auront pas la même qualité qu'au premier, le toro ne le permettait pas, un travail trés méritoire mais manquant de liant, et à la mort une immense épée d'effet rapide, sifflets au toro, et applaudissements nourris au maestro l'obligeant à sortir du callejon.

Luis BOLIVAR : son premier toro, relativement commode, il démarrera la faena par deux séries à droite et deux à gauche excellentes, puis aprés plus rien, que s'est-il passé dans sa tête? pour nous servir la suite de manière désordonnée, sans goût, sans âme, j'enfile les passes  comme les perles, rien de rien, déception totale, surtout qu'à la mort çà était une débacle, applaudissements au toro, silence au torero, (on est à MADRID le silence vaut bronca  ailleurs). son dernier, lui aussi plus compliqué, il aura la  même attitude, faena sans intérêt, à la mort un peu mieux.

Jacques LAMAZOUADE

P.S. : J'en reviens aux picadors, ce que nous avons vu aujourd'hui comme pour le reste de la féria, est insupportable, pas une seule pique correcte, s'ils sont aussi bons dans des piques d'une autre nature, comme on dit en se moquant :"si tu niques aussi mal que tu piques, ne t'étonnes pas d'être cocu", certainement pas par moi, car je n'ai nullement envie d'être massacré.

La semaine prochaine il y aura 4 corridas pour célébrer l'anniversaire des arênes, avec des cartels de luxe, que je vous ai déjà communiqué.
Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
2 juin 2007 6 02 /06 /juin /2007 15:08

Voici les toros de Victorino MARTIN qui seront combattus ce soir à MADRID, de magnifiques estampes

Jacques LAMAZOUADE



Pulse sobre las fotografías para verlas a mayor tamaño
Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans ANNONCES
commenter cet article
1 juin 2007 5 01 /06 /juin /2007 21:46
AUJOURD'HUI : CORRIDA

Toros : Adolfo MARTIN Origine ALBASERRADA

Toreros :José Pedro PRADOS MARTIN "EL FUNDI" - Luis Miguel ENCABO FIERRE - domingo LOPEZ CHAVES MANGAS

Lot splendide, bien dans le type de l'origine, avec ce poil gris, cornes  en pointes, solides de la aste, avec un comportement désordonné au cheval. Des toros pour toreros aux co....... bien accrochées. Un grand toro le 3ième.

EL FUNDI : a ferraillé dur avec le premier, sans trop vouloir  ce défoncer, le toro le permettait-il ?, çà n'a pas plu à une partie du public.  A son seconde de la soirée il s'est comporter en professionnel que l'on connait bien. Une véritable teigne qui n'a pas cessé de lui renifler les molets.  Nous avons eu droit à une faena décousue, par la faute du toro,  Mr FUNDI s'est accroché, malgré les quolibets du tendido 7,  magistral à l'épée, un estoconazo d'effet rapide, salut.

ENCABO : a donné la désagréable impression d'être venu en touriste, avec la seule intention de ne pas se faire toucher. Deux faenas sur le voyage, entièrement de profil, pour finir deux immenses bajonazos, sifflets aux deux.

LOPEZ CHAVES : est passé complètement à côté de ce 3ième toro, qui  allait là où le torero lui demandait. Comment son entourage n'a pas réagit devant un tel travail,  faena toute de profil en prenant une perche pour faire passer le toro au loin, alors qu'il n'avait aucun vice, à la mort catastrophe, 4 épeés 5 descabelloos, applaudissement nourris au toro silence au maestro. Au dernier, il n'a rien montré, au plutôt  si : il nous a servi une faena d'une telle fadeur, que j'ai dû aller chercher du piment d'espelette pour relever et faire descendre ce plat fade et indigeste. A la mort itou.

Jacques LAMAZOUADE


Soirée gachée par la faute de deux toreros, pour moi,  au moins trois toros devaient partir amputé d'un appendice. 
Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 21:51
AUJOURD'HUI : CORRIDA

Toros : PALHA

Toreros : Francisco Javier SANCHEZ VARA - Javier CASTANO PEREZ - Luis Manuel VILCHES PRIEGO

Lot de toros homogènes en poids 540 Kgs de moyenne,  magnifiques de présenta tion, pas d'excés de poids, solides sur les jarets, de la caste et de la media caste pour deux, mansotes et nobles,  bref, un bel évantail de bêtes  devant lesquelles il fallait s'arrimer.

Sanchez VARA : Ce torero se farcit les corridas dures, c'est un volontaire,mais trés laborieux,  sans grâce, brouillon. Il reçoit un premier adversaire, par quleques véroniques sans grand intérêt. Ce toro ira à la pique avec force, à la muleta, notre homme m'a paru débordé, nous a livré un chapelet de passes insipides, à la mort dur dur, il entendra quelques sifflets. Pour son second il a été identique à son premier,  idem à la mort  sifflets.

Javier CASTANO : avec lui, c'est trés simple, si vous désirez faire des photos où l'on voit les cornes toucher le torero, n'hésitez pas un instant, faites vous suivre un bon nombre de pélicules. Ce soir c'était un peu les jeux du cirque, je me fais toucher à droite puis à gauche, j'attaque ma   faena à genoux  la corne éraflant mon épaule, du travail décousu sans  fond ni forme, de la torchonade à gogo, je vous évite  la mort du premier, au second une entière et un descabello, OUF !!!!

Luis  VILCHES, est décevant sa tauromachie stérotypée n'est pas adaptée à ce type de bétail, et en plus, au premier faena  réalisée avec la senestre et entièrement de profil s'achèvera par une débandade à l'épée. Au second, il a paru en début de faena,  vouloir forcer, mais ce n'était qu'une illusion. Ce torero il y a quelques années était vraiment agréable à regarder dans son style andalou, mais depuis RIEN, il végète au fond du seau.

Jacques LAMAZOUADE

P.S. : soirée en partie gachée par des toreros mal inspirés,  limités dans leur bagage et ne donnant aucun plaisir à regarder, il n'y avait pas de danger majeur, il fallait s'accrocher, en ont ils les moyens ?
Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article