Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

Articles Récents

Pages

Liens

4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 08:26

MARDI 3 MAI 2011

 

CORRIDA

 

Toros : EL PILAR et MOÏSES FRAÏLE.

 

Matadores : MORANTE de la PUEBLA - Jesus Manuel EL CID - Esaü FERNANDEZ (qui prenait l'alternative).

 

--------------------------------------------------

 

Lot de toros jolis de présentation, les poids allant de 509 à 590 Kgs, pour le moral pas terrible.

 

MORANTE : Est venu en touriste n'a pas aprécié le clien d'oeil de son premier, et encore moins celui de son second, vous pouvez imaginer la suite, hormis deux veroniques et trois derechazos, silence et quelques sifflets.

 

EL CID : A été correct sans plus avec son premier adversaire, il y a eu quelques éclairs mais vraiment pas de quoi fouetter un aficionado. Avec son second qui possédait un fond de noblesse et d'agressivité, il n'a jamais trouvé le sitio, souvent débordé, LE CID des mauvais jours, ne parlons pas de la mort, sifflets.

 

FERNANDEZ : A su exploiter (avec un bémol) le fond de noblesse du toro (faible) de cérémonie, en dessinant de jolis gestes des deux cotés, trouvant de temps en temps le temple, pour achever ce travail d'une entière, une oreille. Il remettra le couvert avec le dernier de la soirée, en dessinant là aussi de jolis mouvements, en y mettant de la douceur dans les gestes, il tuera l'animal d'un bel estoconazo, d'effet rapide, une oreille, sortie à hombros. Ce sympathique succés lui amènera-t-il les contrats ?

 

Beau temps, quasi plein, les mantilles et les décolletés s'affichent hummmmm....

 

Roger DES PANTES

Repost 0
Published by cercle taurin de soustons - dans RESENAS
commenter cet article
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 21:29

LUNDI 2 MAI 2011

 

CORRIDA

 

Toros : EL VENTORILLO

 

Matadores : EL JULI - Miguel Angel PERERA - Daniel LUQUE.

 

-------------------------------------------

 

Lot joli en présentation, sans race ni caste, de la viande pour chiens et chats.

 

JULI a été trés professionnel mais n'a pu rien faire face à deux carnes il tua bien, salut aux deux.

 

PERERA n'a rien fait, mal servi mais pas trop envie de travailler, silence aux deux.

 

LUQUE, Nullissime à son premier, a eu la morgue d'offrir la mort de son second au public pour montrer quoi ? des torchonades.

 

Quasi plein, temps couvert

 

Fanfan LA PULITE

Repost 0
Published by cercle taurin de soustons - dans RESENAS
commenter cet article
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 21:21

SAMEDI 30 AVRIL 2011

 

CORRIDA

 

Toros : NUNEZ del CUVILLO OrigINE DOMECQ.

 

Toreros : Julio APARICIO - MORANTE de la PUEBLA - José Mari MANZANARES.

 

-------------------------------------------------

 

Lot de toros bien présentés en poids et armures (astifinas), les poids allant de 500 à 531 Kgs, justes de force à la pique ils ont pris les deux piques règlementaires, nous parlerons de picotazos.

 

HIS. TO. RI. QUE.

 

APARICIO : A montré de trés jolis gestes à la cape, a son premier trés noble mais faible, MORANTE nous servira un quite de deux véroniques et d'une demi sublimes qui ont renversé de bonheur les tendidos. A la muleta aprés un bon début, l'homme se fera déborder par ce bon torito, pour l'achever d'un bajonazo prémédité, qui ne se justifié nullement, sifflets. Son second adversaire, le toro sera à l'image du maestro, NUL.

 

MORANTE : Aura son premier adversaire changé pour faiblesse extrême. Le remplaçant n'inspirera pas beaucoup notre homme, qui le toréra sans temple, sans jamais dominer, il l'achèvera d'une demi lame et d'un descabello, salut ???? Avec son second, qu'il ne voudra pas voir, nous ne verrons rien, quelques sifflets.

 

MANZANARES : Le grand homme de la soirée. son premier ennemi ne montrera pas de grand talent à la pique, mais au troisième tiers, le toro a été énorme de noblesse des deux cotés et le maestro SUBLISSIME, nous gratifiera d'un faenon MAJUSCULE, la lenteur du geste, bouleversant de douceur, de conduite de la faena, SEVILLE pleure de joie, le toro répondant au moindre toque, mangeant le leurre, cette faena d'une justesse du geste, restera dans les annales et dans les mémoires de ceux qui l'auront vu (je pense qu'on la trouvera sur YOU TUBE ou DAILY MOTION), les 10 minutes dépassées le président omet de donner un avis, le maestro demande l'indulto, voyant que le président ne répond pas à sa demande il continue de toréer un animal qui ne demande qu'à participer à ce feu d'artifice, alors la foule debout obtiendra l'indulto, le maestro fera un tour de piste avec les deux oreilles symboliques, et sera accompagné de l'éleveur convié a partager le triomphe. Son deuxième adversaire d'un comportement un peu moins noble, permettra au jeune garçon de réaliser là aussi une grande faena, qui ne sera certes pas du même niveau, mais quel splendide travail, le tout magnifiquement ajusté, pour parachever ce beau travail un estoconazo grandiose, deux oreilles, sortie à hombros par la porte du Prince. Aprés EL JULI la veille SEVILLE vient de se doter d'un grand Prince. Oui soirée HISTORIQUE.

 

Temps couvert, quasi plein.

 

SEVILLE est aux anges, et le GUADALQUIVIR est chargé d'emmener son bonheur au large afin de le faire partager par la planète entière.

 

J'en frissonne d'émotion.

 

EL PIORO

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by cercle taurin de soustons - dans RESENAS
commenter cet article
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 21:42

VENDREDI 29 AVRIL 2011

 

CORRIDA

 

Toros : GARCIGRANDE Origine DOMECQ.

 

Matadores : Enrique PONCE - Julian LOPEZ "EL JULI" - CAYETANO.

 

----------------------------------------------

 

Lot convenablement présenté, homogène en poids (de 502 à 539 Kgs), et d'armures commodes. L'ensemble, juste de force, prendra les piques ou simulacres, sans pousser.

 

PONCE : Est venu montrer qu'il savait toréer. Sans forcer la dose, il réalisera au premier une faena tranquille, l'adversaire se laissant promener sans trop rechigner, il tuera en deux termps, avis et silence. A son second qui était un chouilla compliqué, notre homme n'a pas forcé, assurant quelques passes par ci par là, pour le tuer en deux temps silence.

 

EL JULI : Grand bonhomme, avec son premier il a fait étalage de sa science, des deux cotés, allogeant parfaitement le bras sans se faire toucher, du travail d'artiste, le tout parachevé avec une estocade dans la croix, deux oreilles. rebelote avec son second adversaire, qu'il réduira, dominera tordra dans tous les sens, un grand Maître, aprés un pinchazo il enfoncera une entière légèrement de coté concluante, une oreille, et porte du prince.

 

CAYETANO : Que fait ce garçon dans un ruedo ? que dire d'autre ?

 

Janjan L'ENFLURE

 

Temps couvert, quasi plein.

Repost 0
Published by cercle taurin de soustons - dans RESENAS
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 22:05

JEUDI 28 AVRIL 2011

 

CORRIDA

 

Toros : Victorino MARTIN Origine Albasserada.

 

Matadores : Juan José PADILLA - EL CID - Salvador CORTES.

 

 

--------------------------------------------------------------

 

Lot de toros homogène en poids (de 518 à 570 Kgs), jolis de présentation. L'ensemble prendra 10 piques sans pousser deux picotazos et deux éraflures pour le dernier. Manque de force, fade, absence de caste, soirée décevante, soporifique, quasiment à l'image des trois précédentes.

 

PADILLA : A fait preuve de bonne volonté, avec un premier adversaire, faible et sans force, et intoréable, il le descendra avec 3/4 de lame, salut !!! Avec le second, nous aurons une faena poussive avec gesticulation, le toro s'éteignant, l'estocade magistrale et d'effet rapide sera le seul bon moment, salut !!!!

 

EL CID : Face à un premier ennemi, aux nombreuses difficultés, il se fera prendre sans dommage en début de faena sans conséquence, le reste sera méritoire, mais soporifique au possible, salut !!!! Aprés nous avoir gratifié d'un bon moment à la cape, surtout une demie véronique (sans atteindre les sommets), le reste sera fade trés fade à l'image d'un toro amorphe, estocade magistrale, d'effet rapide, salut !!!!

 

CORTES : De son affrontement avec son premier adversaire, on retiendra deux jolies séries à droite, il achèvera le tonton sz 3/4 de lame, silence. Au dernier, le plus coopératif de l'encierro, il réalisera une faena gentille d'où ressortira deux splendides séries à droite, il tuera d'une entière de coté, vuelta !!!!

 

Quatrième soirée soporifique,

 

Beau temps, 3/ d'arêne

 

Attendons désespérément des toros sauvages au lieu et place de ces carnes, sans caste, manquant de carburant (l'essence est chère), sans race, fades , de la daube à revendre.

 

Lulu LAGUCHE

Repost 0
Published by cercle taurin de soustons - dans RESENAS
commenter cet article
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 21:17

MERCREDI 27 AVRIL 2002

 

CORRIDA

 

Toros : ALCURRUCEN Origine Carlos NUNEZ.

 

Matadores : Oliva SOTO - Ruben PINAR - Miguel TENDERO.

 

------------------------------------------------------------

 

Aprés les CONDE de la MAZA (Lundi), Dolores AGUIRRE (Mardi), nous voici avec un troisième lot de viande de daube nous provoquant une indigestion majuscule.

 

Nous cherchons un cuisinier pour nous concocter un repas diététique, nous permettant de récupérer de nos douleurs intestinales.

 

Comme nous avons environ 4 tonnes de barbaque, nous cherchons des boites de 5 kgs pour les metttre en conserve, et des grandes barquettes pour congélateur.

 

Voilà en résumé satirique, les tristes spectacles qui nous ont été donnés de voir.

 

Beau temps, 1/2 arène.

 

Nono LA FRIPOUILLE

 

Repost 0
Published by cercle taurin de soustons - dans RESENAS
commenter cet article
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 13:21

 

           Afin de terminer une temporada tristounette (sur le plan des spectacles), sur une note un peu plus joyeuse, les membres de la bodega Juan Luis, ont décidé d'aller prier PILAR à SARAGOSSE, à l'occasion de la fête (semaine du 12 Octobre), qui lui est consacrée annuellement.

 

            Ils avaient donc convenu  de lui consacrer les trois derniers jours de cette semaine.

 

            Il a été confié à Michel, la lourde tâche de nous concocter un programme alléchant.

 

            Ce fut en tous points somptueux, qu'il en soit vivement remercié.

 

            Côté repas et tapas nous avons été comblés (nous tenons les adresses à disposition).

 

            Côté spectacles taurins ce fut plus mitigé.

 

            Une soirée de ROSCADEROS, jeu avec les toros qui seront affrontés par les RECORTADORES le lendemain. Ce jeu consiste à recevoir, à l'intérieur d'un cercle, le toro dans une sorte d'entonnoir en osier, et surtout de ne pas se faire sortir de ce cercle, sous peine d'élimination. Spectacle un peu lassant arênes combles.

 

             Le concours de RECORTADORES, voyait s'affronter 5 équipes, représentant des provinces, dont une française. Ce concours a été remporté par l'équipe de CASTILLE MANCHA, mérité (à noter que deux toros se sont fracassés une corne), arênes combles.

 

              Coté corrida, un joli lot de CUADRI, dont un toro a remporté le pprix de la féria, face à ce lot, Javier CASTANO, splendide de temple, mais trés malheureux à la mort, dommage. Ses deux compagnons RAFAELILLO et LOPEZ CHAVES, n'ont jamais trouvé le sitio.

 

               La corrida d'ALCURRUCEN, a vu les adieux à la profession de Javier VALVERDE, Serafin MARIN a coupàé une oreille (bien gentille), et Miguel TENDERO toujours inconséquent à l'épée.

 

                Enfin les PARTIDO de la RESINA (dont trois avaient 6 ans), de comprtement varié, ont vu un Alberto ALVAREZ couper une oreille méritoire et méritée, pour PADILLA et FANDINO cette course contituait leur dernier contrat de l'année.

 

                 Ces trois spectacles se sont déroulés devant une petit chambrée (1/2 arêne au grand maximum), et le dernier a fait l'objet d'une manifestation des défenseurs de la corrida, ovationnés par le public debout.

 

                  Vous trouverez quelques photos de notre séjour dans la galerie.

 

                  Encore une fois merci à l'organisateur Michel, et une petite pensée à Juan Luis qui n'a pu nous accompagner.

 

Jojo l'INCOMPRIS

 

 

Repost 0
Published by cercle taurin de soustons - dans RESENAS
commenter cet article
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 23:47

LE 11 SEPTEMBRE 2010

 

CORRIDA ?????????????

 

LIEU : LE NOMBRIL DE LA TAUROMACHIE

 

Toros : GARCIGRANDE d'origine Juan Pedro DOMECQ, la soit disant potion magique !!!!

 

Matadores : Enrique PONCE - Sébastien CASTELLA - Sergio AGUILAR

 

-------------------------------------------

 

Lot de toros (!), digne des petites arènes landaises pour novilleros en recherche d'encaste commode. De têtes trés commodes, et de poids moyen de 515 Kgs, hormis le 1er je suis plus que dubitatif sur le poids des suivants. Les 2ième et 3ième seront remplacés par deux toritos de la Ganaderia BANUELOS, jolis de présentation, sans plus.

 

Pour le reste.......................quelle tristesse !!!!!!!!! un lot infâme, pour une daube à 0 €.

 

UNE IMMENSE NOVILLADE DE LUXE et de MERDE.

 

Répondant à l'invitation d'un ami, je me suis laissé embarquer, pour une voyage en CUROUGIE, pour me laver de tous les péchés que j'ai pu prononcer envers mes compatriotes. Démarche digne du pélerinage à LOURDES, pour les uns, ou du HAJJ à LA MECQUE pour les autres.

 

Avant le paseo nous avons eu droit à la présentation de la banderole, affirmant notre attachement à la terre taurine, tenue par les organisateurs des corridas dans le sud-ouest, on comprenait immédiatement la différence qui était faite, entre ceux qui détiennent le savoir, et les CONS de payant (et à quel prix s'il vous plait !!!) dans les gradins.

 

---------------------------------------------

 

PONCE : 20 ans d'alternative, l'homme est rompu, et tient plus que jamais à son intégrité physique, on le comprends. Il a reçu un belle ovation du public, et la Mairie lui a offert un tableau, du peintre Jean DUCASSE. Et aprés, deux petites faenas, sans trop forcer. Au premier,qui semblait avoir un fond de noblesse, il exécuta une faena du bout des doigts, bien débutée par le bas par doblones, sans se faire toucher. Pour la suite, des séquences deci delà, entièrement de profil, du travail de professionnel, je dirai même de l'esbrouffe, pour la mort en prenant le boulevard, un pinchazo et une entière de coté, avis et salut. Avec son second adversaire, dont il offrit la mort au public, rebelote, tout de profil, une faena sans ordeur ni saveur, sans émotion, du tout venant, j'aime PONCE et je ne lui en voudrait pas, un vrai pro, qui s'est bien moqué de nous sans le faire voir, et c'est là toute son intelligence, à la mort, 1/3 de lame et deux descabellos, deux avis.

 

CASTELLA : A eu en remplacement de son 1er, un du fer de BANUELOS, (les novillos de cet élevage sortis en terre marensine, en AOUT, étaient bien plus imposants), l'homme n'en a rien à foutre, et ne s'enmerde surtout pas. Aprés un tout petit début, il a expédié les affaires courantes, jamais dans le sitio, de profil, parait-il que c'était une faena !!! oui mais de MERDE, 3/4 de lame et basta. Avec son second ce fut pire, une démonstration de désinvolture, secouant la tête parce que le toro ne se livrait pas, le clou : il fit sa passe inversée en fin de faena !!! alors les gogos se sont vus au pinacle, puis rideau. De la MERDE puissance 1000, sifflets, sans nous en écorcher les oreilles.

 

AGUILAR : Première sortie aprés sa terrible cornada de BILBAO. En guise de mise en jambes ou en bouche, cruelle désillusion. Sans vraiment dominer son premier, qu'il essayait d'interesser, à aucun moment il ne le dominera vraiment, pour finir par un pinchazo et une entière, salut. Avec son deuxième, il n'a rien montré, petite faena, pour finir une atraversada à la mort, salut.

 

Chapeau, Messieurs les organisateurs, pour la présentation de ce fantastique lot de boeufs, digne de la foire de GARRIS et encore. Une véritable novillada pour le physique des novillos, et aprés vous dites que les novilladas vous coutent cher, je comprends pourquoi, Mrs PONCE et CASTELLA ne se sont pas déplacés gratuitement, continuez vous êtes sur la bonne voie, car ce n'est pas la peine de taper sur l'épaule de PONCE et d'AGUILAR à la sortie et de faire la gueule à CASTELLA, prenez-en à vous même, pas aux acteurs, le public est là pour les juger. Un peu plus d'audace, d'inovation et de fermeté, seraient les bienvenues.

 

Beau termps, un vol de cigognes a réveillé la gentille assemblée, arênes pleines.

 

Jaqou LA FRIPOUILLE.

 

Repost 0
Published by cercle taurin de soustons - dans RESENAS
commenter cet article
30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 07:46

LE 29 AOUT 2010

 

CORRIDA

 

Toros : José ESCOLAR GIL origine Marquis D'ALBASERRADA.

 

Matadores : Juan José PRADOS "EL FUNDI" - Rafael RUBIO "RAFAELILIO" - Morenito de ARANDA.

 

--------------------------------------------------

 

Lot bien dans le type de la maison, d'un poids moyen de 550 Kgs, l'ensemble prendra 12 piques sans vraiment pousser, pas d'une grand noblesse.

 

EL FUNDI : Ne force pas la cadence, toréait, ce qu'il faut, sans plus, ses deux adversaires, à la mort prendra les boulevards, salut et silence.

 

RAFAELILLO : Se battra comme un lion avec son premier ennemi qui lui fera subir une voltereta magistrale, sans conséquence, si ce n'est pour la taleguilla (pantalon), il reviendra à l'assaut de la forteresse, avec cran pour quelques séries réalisées à la vitesse grand V, mais échouera complètement à la mort, salut. Avec le deuxième, il réalisera une faena complète, certes sans profondeur (ce n'est pas son style), avec pour nfinir une esctocade de coté; vuelta.

 

ARANDA : Essaiera d'intéresser ses deux ennemis, dans des faenas un peu longue et soporiphiques, il tuera difficilement le premier, et mieux le second et sera inviter à saluer les deux fois.

 

Le seul plaisir de la soirée viendra des pinchos, tian de sardines sur croutons de pain aillés (succulent), accompagné d'une pizza au serano et olives noirs (exquise), le tout arrosé d'un Tursan rouge de chez Guerard (gouleyant à souhait), et d'un bordeaux grave  du même tonneau, un grand moment.

 

1/2 arène, soleil

 

François LE MECREANT

Repost 0
Published by cercle taurin de soustons - dans RESENAS
commenter cet article
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 04:50

LE 28 AOUT 2010

 

CORRIDA

 

Toros : PUERTO de SAN LORENZO Origine Atanasio FERNANDEZ, branche Lisardo SANCHEZ.

 

Matadores : Enrique PONCE - Diego URDIALES - Ivan FANDINO.

 

Diego URDIALES venait en remplacement de Miguel Angel PERERA blessé (Vertèbre fracturé).

 

-------------------------------------------------

 

Le Maître, ses Elèves et le Sang.

 

Lot de toros imposant tant en poids (moyenne 585 Kgs) qu'en armures (surtout les deux derniers aux armures cauchemardesques), durs, retors,  pas d'une grande noblesse hormis le 4ième, ne se livrant pas vraiment au cheval au cours des douze rencontres, bref un lot pour maestro de métier.

 

PONCE : Vingt ans d'alternative, toujours dans les tous premiers de l'escalafon, ce n'est pas dû au hasard. Maestro, grand maestro, devant un premier ennemi dur, difficile, il a tout sorti de sa boite à outils pour le dominer, sans jamais se faire accrocher, jusqu'au moment où il a trouvé la clé de 10 lui permettant d'entrer dans le salon où l'on cause entre amis, et ce n'était pas évident. Ce toro réduit, répondait à la demande de l'homme, qui lui demandait de suivre ce bout de chiffon là où il voulait,dommage qu'à la mort il ait échoué, avis et salut. A son second, dés les premieres passes de cape il nous méttait l'eau à la bouche, quatre véroniques et une demi à vous renverser, le tio prendre deux fortes piques, et maintenant dégustons ce nectar, oui un nectar, tout y est passé, à droite à gauche par le bas, la douceur, la profondeur, le nirvana, une arène aux anges, oui le Maître c'est Mr PONCE, l'animal visite le ruedo là où le maitre lui indique quel coin à visiter, nous buvons, dégustons, au moment du coup d'épée qui viendra achever ce chef d'oeuvre, silence pour accompagner le maestro dans son coup de pinceau final venant parachever ce tableau d'une telle beauté, cette épée sera un peu de côté, entière, le toro tombe, (nous en somme à 12'30'', sonne seulement le 1er avis, le Président doit être subjugué ???), arêne debout, réclamant les trophés venant récompenser, ce petit chef d'oeuvre, seulement une oreille, qu'a vu le Président pour ne pas octroyer la seconde, l'épée mal placée oui et alors, vuelta triomphale, avec salut au centre à trois reprises et bronca au Président, honte à vous Monsieur.

 

URDIALES : Aura un premier ennemi un peu faible, manquant de force, sera gêné par un vent tournant, réalisera une faena méritoire, manquant de profondeur, sera souvent accroché, le toro s'éteigant lentement, il abrègera en tuant l'animal avec une 1/2 épée et trois descabellos, salut courtois. Son second un mastodonte de 613 Kgs agé de 6 ans, ne sera pas un adversaire de tout repos, il le prendra sans conséquence, au détour d'un derechazo, faena de guerre, il échouera à la mort, et sera invité à saluer.

 

FANDINO : Tombera sur les deux toros les plus compliqués. Débordé par son premier, qui manquera le prendre à plusieurs reprises, il s'y reprendra à plusieurs reprises pour le tuer, silence. Il recevra son second adversaire à puerta gayola, l'animal arrivant au pas reniflant le sol, mais l'homme à du cran, ne bougera pas réalisant sa passe dans des conditions périeuses. Cet animal n'est pas venu pour faire plaisir, il a envie d'en découdre, il prendra un péon à la cuisse lors d'un quite, au moment où l'homme se réfugié derrière le burladero, la faena sera de courte durée, il prendra le torera lui infligeant une grosse cornada à la cuisse droite, PONCE viendra occire cet animal.

 

3/4 d'arène, ciel couvert, vent par intermitence.

 

Jaqou LA FRIPOUILLE

 

Vidéo de la cornada ici :

 

http://www.mundotoro.com/noticia/ivan-fandino-y-mario-romero-heridos-graves/80317

 

Repost 0
Published by cercle taurin de soustons - dans RESENAS
commenter cet article