Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

Articles Récents

Pages

Liens

23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 00:13

LE 22 MAI 2010

 

CORRIDA

 

Toros : José ESCOLAR GIL origine ALBASERRADA.

 

Matadores : José PRADOS "EL FUNDI" - Sergio AGUILAR - David MORA.

 

Splendide lot de toros qui prendra 15 piques avec des comportements divers, tous possédant de la noblesse.

 

EL FUNDI : Est venu pour encaisser le chèque, à aucun moment il ne s'est centré, croisé, le cul à MADRID les bras à PARIS. Je qualifierai la faena de son premier adversaire, de faena pour GOGOS et BENETS, et j'irai plus s'il continue de toréer de cette manière, ce n'est pas l'usure qu'il l'atteindra mais l'âge car à se rythme il revenir ici jusqu'à 100 ans.Il tuera en deux temps une épée atraversadaet un descabello, silence. La faena à son second sera un tantinet au-dessus, et encore .....le travail est bien fait, mais où est l'engagement ? à la maison en train de rédiger le bordereau de remise du chèque, en banque. Une entière de coté, viendra terminer cette besogne, salut, on est gentil à VIC, ne froissons pas le maestro, surtout pas, il nous pique le poignon et il faut dire merci !!!!!

 

AGUILAR : Un premier animal qui lui renifle les molets, l'homme ne se dégonfle pas, c'est bien là l'essentiel. Alors nous aurons droit à un travail dans l'à peu prés, de bric et de broc, le gogos et les bénéts, qui remplissent l'arène sont aux anges, on croit rêver !!!! pour terminer cette petite prestation une grande estocade qui port sur ce public de neuneu, qui réclament une oreille, heureusement le président résiste, pour le moment. Vuelta fétée par une partie du public. Avec son second ce fût pire, d'abord à la pique, le monsieur monté sur le canasson, va te lui mettre une belle raclée, trois piques fortes en pompant à chaque fois. Puis à la faena notre homme aura droit à une visite guidée du ruedo, réalisée par le guide quadrupède, et là pour achever cette bien pâle copie, il tuera d'une estocade bien engagée et splendide hémorragie, et là merci à cete partie du public totalement à coté de la plaque, qui a fait ce qu'il faut pour obtenir l'oreille !!!! J'éructe !!!!

 

MORA : Reçois ce premier adversaire, sans caste à la pique, sortant seul, mais s'avèrera être d'une trés grande noblesse. Et là notre jeune homme, étalera toute sa classe, des deux cotés. On débute à droite, de face, allonge le bras, du temple, de la douceur, pour quelques séries enchanteresses, puis il l'aborde sur la gauche, avant de se faire prendre dans une voltereta spectaculaire, dont il sortira avec une taleguilla (pantanlon) déchiré, et aprés avoir repris ses esprits, il continuera son travail d'artiste, de grand artiste, avant de revenir par la suite sur la droite toujours du même niveau, un régal, il tuera recta d'une entière, deux oreilles, et vuelta au toro !!!! pourquoi cette vuelta ? Je délire..... Avec son dernier, plus compliqué, il abandonnera rapidement et le tuera trés bien, public aux anges devant une telle épée, certains demandant une oreille, qu'il n'obtiendra pas, salut.

 

Grosse chaleur, 4/5 d'arène.

 

Anecdote, aprés le paseo le peon d'EL FUNDI a trouvé un endroit du reudo un peu trop arrosé, alors il exigea de l'alguazil, que celui-ci fasse mettre du sable, ce qui fût fait. Question personne n'avait vu la piste avant le paseo ? il n'en avait pas parlé avec le président ? qui commande dans l'arène le président ou les banderilleros ?

 

 Une présidence qui accorde la vuelta au toro de MORA et qui donne cette oreille à AGUILAR, assistait-elle à la corrida ? est- elle aux ordres de l'organisateur ? Messieurs restez à table, mangez  jusqu'à sasiété, buvez  tout ce que vous voulez, mais ne venez pas aux arènes pour diriger un spectacle taurin.

 

JAQOU LA FRIPOUILLE

Repost 0
Published by cercle taurin de soustons - dans RESENAS
commenter cet article
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 23:34

LE 22 MAI 2010

 

NOVILLADA

 

Novillos : FLOR de JARA origine SANTA COLOMA.

 

Novilleros : Patrick OLIVER - Thomas JOUBERT "TOMASITO" - Esaù FERNANDEZ.

 

Splendide lot de novillos, qui a^pris 14 piques, dont on dégagera le tambour major, qui a été énorme à la pique. L'ensemble a été brave, et de la noblesse.

 

OLIVER : a eu a affronter le n° 1  de la matinée, qui a eu un comportement fantastique à la pique. A aucun moment il ne dominera cet animal, toute sa faena de profil avec le pico quasiment dans les naseaux du toro, si c'est cette tauromachie qu'il compte présenter dans toutes les arénes où il sera convié, il aura beaucoup de mal à se faire accepter par le public. Comment peut-on passer à coté d'un tel tio ? que fait son entourage ? il le tuera en 3 temps, par un pinchazo, une entière de coté et un descabello. Silence trés courtois envers le novillero et immense ovation au novillo, qui méritait une vuelta al ruedo. Passons à son second ennemi, qui le mangera tout cru à la cape, à la muleta, le garçon sera débordé, sans recours, triste je dirai pathétique, deux pinchazos et une entière, quelques sifflets.

 

TOMASITO : Aura lui aussi un trés bon adversaire avec son premier. Ce fait prendre magistralement, en tout début de faena, sans conséquences. Il reprend ses esprits, le matériel, et repart à l'abordage. Pour nous montrer quoi ? un chapelet de passes, toutes de profil, le pico sur le museau du novillo, sans saveur, d'une tristesse........ il terminera cette triste prestation par une entière atraversada, un pinchazo et une 1/2 épée, avis, quelques sifflets. A son second que croyez vous qu'il fit ? du copier/coller, un manque de profondeur, sans style, rien de rien, pour conclure par un pinchazo et une 1/2 lame, quelques sifflets.

 

FERNANDEZ : Trouvera la distance immédiatement pour aborder son 1er adversaire. Certes nous n'atteindrons pas les sommets, mais quelle faena, où il a montré un style, exploitant à merveille la docilité de son adversaire. des deux cotés il distillera des passes toutes en douceur, longues, sans se faire accrocher, il enchentera le public, pour finir ce travail par un pinchazo et une entière de coté, une oreille. Changement de décor à son second ennemi, dont il offrira la mort au maestro EL FUNDI. Faena toute décousue, le tio est sur la réserve, il faut que ce soit le FUNDI qui lui dise de changer de mai, pour le prendre sur la gauche où il passe beaucoup mieux, mais il se mèlera les pédales, sans jamais trouver le sitio, il le tuera d'une entière de coté et de trois descabellos, silence.

 

Nos deux français, ont du souci à se faire pour la suite de leur carrière, une remise en question me semble nécessaire.

 

Grosse chaleur, 1/2 arène, les temps changent à VIC, mais pas le prix des places, alors ne nous étonnons pas de voir de moins en moins de monde.

 

KAKOU EL MORITO

Repost 0
Published by cercle taurin de soustons - dans RESENAS
commenter cet article
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 13:21

LE 21 MAI 2010

 

CORRIDA

 

Toros : Juan Pedro DOMECQ

 

       

 

 

       

 

 

      

D.R.

 

Poids : 530 - 580 - 520 - 525 - 530 & 515 Kgs.

 

Matadores : Julio APARICIO DIAZ "Julio APARICIO" - José Antonio MORANTE CAMACHO "MORANTE de la PUEBLA" - Manuel Jésus CID SALA "EL CID".

 

------------------------------------------

 

Quelle soirée !!! Début au bord de la tragédie, neuf toros, une cogida, une démolition.

 

Le lot de toros faibles, prenant une pique, puis la seconde se résumant à une piqûre, trois seront changés par deux de GAVIRA et un de carmen CAMACHO, deux feront preuve de noblesse le 1er et le 6ième.

 

APARICIO : Arrive tout auréolé de son triomphe nimois. Il reçoit son 1erennemi, magnifiquement à la cape faisant vibrer les spectateurs. Début de faena de même tonneau, par deux séries splendides sur la droite. Puis survient l'accident, au sortir d'un derechazos la patte arrière du toro le déséquilibre, il tombe veut se relever et là la corne droite pénètre sous le maxillaire inférieur, perce la langue touche le palais et ressort par la bouche, spectacle horrible, il se relève mais le sang l'étouffe, on l'emporte à l'infirmerie, où il restera 1h30, avant de partir à l'hôpital pour scanner, examens complémentaires, et soins, apparemment il aurait les deux mâchoires fracturées, attendons les prochains jours pour en savoir plus. C'est MORANTE qui se chargera de tuer l'animal.

 

MORANTE : Fera le minimum syndical. Au 1er, nous aurons droit à un bon moment à la cape, et à la muleta le toro s'éteignant, notre homme ne se foulera pas il le tuera avec une 1/2 lame, silence. Son second adversaire, quasi invalide, sera remplacé par un impotant de chez GAVIRA, qui sera remplacé par un exemplaire de Carmen CAMACHO, lequel démolira la talenquère. Aprés un bon début à la cape, et aprés le passage au picador le toro sort affaibli, nous aurons droit à une faena que j'appelerai de convenance, ne fâcher personne, il n'y aura rien de particulier à voir, il le tuera de deux pinchazos et d'une 1/2 lame, silence.

 

 

CID : Son premier adversaire lui filera une sacré rouste, qui nous a fair craide le pire, mais quelle voltereta, il n'y aura que le costume, qui subira les affres de la corne, l'homme sera déstabilisé, reprendra trés courageusement le cours de la faena, qui n'aura de faena que le nom, il tuera, aprés deux pinchazos et une entière, salut. Son second ennemi sera remplacé par un de chez GAVIRA, notre homme a donné l'impression d'avoir retrouver le sitio, dans une faena, qui n'atteindra pas les sommets, appliquée, avec la volonté de bien faire, il la terminera mal, accroché, de profil, il tuera d'un 3/4 de lame, salut. Son dernier ennemi, le plus noble de la soirée, quoique juste de force, il réalisera un trés bon travail. On dégagera de cette faena, deux grandes séries sur la droite, en début, la tentative sur la gauche sera vite abandonnée car le toro vient moins bien, puis une reprise sur la droite sans jamais rien abandonné du terrain, il l'achèvera d'une entière, une oreille.

 

Arènes pleines, soleil au diapason 28°.

 

Francis LAGUCHE

 

N.B : Vous avez les photos de la cornada d'APARICIO ici :

http://www.burladero.com/inicio

 

Repost 0
Published by cercle taurin de soustons - dans RESENAS
commenter cet article
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 07:40

LE 20 MAI 2010

 

CORRIDA

 

Toros : BALTASAR IBAN

      

 

     

 

 

      

 

D.R.

 

Poids : 590 - 551 - 547 - 540 - 577 et 580 Kgs.

 

Matadores : Eugenio MORENO VILLARRUBIA "Eugenio de MORA" - Serafin SERRANO MARIN "Serafin MARIN" - Luis BOLIVAR PEREZ "Luis BOLIVAR".

 

------------------------------------------------------------

 

Les six toros prendront 6 piques dures et longues et 6 piqures, ils avaient tous à des degrés divers un fond de noblesse.

 

Pour défendre la corrida en CATALOGNE, Serafin MARIN a fait le paseo coiffé du bonnet catalan, et en guise de cape de paseo, il avait revêtu le drapeau catalan, sur lequel était mentionné que la liberté de la corrida ne devait pas être interdite.

 

Voilà pour l'anecdote, passons aux choses sérieuses.

 

 

DE MORA : L'homme donne l'impression, à son premier, de vouloir bien faire, mais aprés deux séries correctement déssinées, le toro s'éteint, la faena suit le mouvement, une entière, silence. Avec son second, jamais centré, se faisant accrocher en permanence, rien de bon, tout de profil, par contre une estocade splendide, une partie du public l'invitera à saluer.

 

MARIN : Deux faenas approximatives, accroché, tout de profil. A son premier on notera deux jolies séquences sur la main gauche, et quelques détails à droite, il tuera d'une entière, salut. Avec son second ennemi, du cafouillage permanent, long à la mort, silence.

 

 

BOLIVAR : Va devoir se poser des questions, car il a donné l'impression d'être venu en "touriste", n'a rien montré face à ses deux adversaires, il tuera mal les deux fois.

 

Encore une soirée tronquée, des toros disposés à offrir leurs pavillons, mais les piétons n'avaient pas l'ambition de leur prendre.

 

Belle entrée, soleil bien présent.

 

Lolo du MARSAN

Repost 0
Published by cercle taurin de soustons - dans RESENAS
commenter cet article
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 07:15

LE 19 MAI 2010

 

CORRIDA

 

Toros : Un toro de Luis TERRON pour réjon et Six toros de NUNEZ del CUVILLO Origine DOMECQ.

 

 

Luis TERRON

 

      

 

 

      

 

 

     

D.R.

 

Poids : 530 - 521 - 534 - 552 - 542 - 545 et 569 Kgs.

 

Rejoneador : Joao Antonio BRAZ de MOURA "Joao MOURA Hijo"

 

Matadores : Francisco DIAZ FLORES "Curro DIAZ" - Miguel Angel PERERA DIAZ "Miguel Angel PERERA" - Alejandro TALAVANTE RODRIGUEZ "Alejandro TALAVANTE".

 

------------------------------------------------------

 

Lot de toros ayant pris douze piques, en poussant fort à trés fort à la première puis s'éteignant à la seconde, l'ensemble  était assez noble.

 

MOURA : Sa tauromachie à cheval est, certes bien faite, mais manque de chaleur de transmission, la pose des farpas et banderilles sera trés bien réalisée, il plantera deux épées, silence.

 

 

DIAZ : Les jours se suivent et ne se ressemblent pas, ce n'est pas le Curro DIAZ de la 1ère corrida de la San Isidro que nous avons vu ce soir. Jamais centré se faisant accrocher, passant à coté du bon 1er, tout dans l'approximatif, il tuera d'une entière silence. A son second ce fût pire, voyant qu'il était incapable de lier des passes, il prendra rapidement l'épée, pour enfoncer une entière, puis avec le descabello se fera sérieusement blesser à la main gauche, PERERA le remplacera pour achever "l'oeuvre", silence.

 

PERERA : Nous a donné l'impression d'avoir retrouvé le sitio, en abordant son premier adversaire. D'abord à la cape, dans de jolies véroniques. Puis à la faena de muleta, où l'on retrouvera son geste ample, dans deux grandes séries sur la droite, prolongées par deux autres sur la gauche. Il se fera prendre au début d'une naturelle, il prendre une sérieuse secouée, sans gravité, il continuera, mais pas vraiment du même niveau, il tuera bien et obtiendra une oreille. Avec son second, il n'a rien montré, si bien sûr, des passes, une longue litanie de passes accrochées, sans temple la plupart du temps de profil, rien, une entière et basta !!!

 

TALAVANTE : Lui aussi a montré, à son premier, des signes, de retour en forme, dans une bonne faena, certes, n'atteignant pas les sommets, bien réalisée des deux cotés, des manoletinas, l'ensemble manquant un peu de profondeur, il tuera d'une entière et d'un descabello,salut. Au dernier toro de la soirée, il n'a pas forcé, accroché en permanence, faena d'une grande fadeur, pour finir par une entière, silence.

 

Arènes pleines, soleil radieux, vent génant.

 

Lulu de la BODEGUITA

 

Repost 0
Published by cercle taurin de soustons - dans RESENAS
commenter cet article
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 17:41

LE 18 MAI 2010

 

CORRIDA

 

Toros : PUERTO de SAN LORENZO origine Atanasio FERNANDEZ

 

      

 

     

 

 

    

D.R.

 

 

Poids : 551 553 - 562 - 563 - 569 et 571 Kgs.

 

Matadores : Manuel Jésus CID SALA "EL CID" - Sébastien CASTELLA TURZACK "Sébastien CASTELLA" - Ruben PINAR RUBIO "Ruben PINAR".

 

------------------------------------------------

 

Lot de toros splendides aux cornes astifinas, l'ensemble prendra 12 piques, avec générosité, puis en cours de faena montrant un fond de noblesse, l'ensemble pouvant donner des trophées.

 

 

EL CID : A donné l'impression, en début de faena, d'avoir retrouvé le sitio, en délivrant deux jolies séries à droite et à gauche, bien dans l'exécution. Puis suite à un accrochage de son adversaire, notre homme retombera dans l'à peu prés, de profil, pourtant le toro faisait preuve de noblesse, certes pas excessive, donc toréable, il l'abattra d'une entière et d'un descabello, division d'opinion. Avec son second ce fut pathétique, tout de profil, réalisant le minimum syndical, avec un échec à la mort, silence courtois.

 

CASTELLA : Le maestro bénéficie ici d'une belle cote. Il ne va pas décevoir le public, face au premier, pas du tout évident, il s'arrimera, se faisant prendre spectaculairement, heureusement sans gravité, il réalisera un travail bien fait, mais manquant un peu de piquant pas la faute du tio, il échouera à la mort, entendra un avis, salut. Avec son second adversaire les choses ne seront pas aisées, l'homme capitulera, il entendra quelques sifflets, le tuera, silence.

 

PINAR : Drôle de "pinard", il éprouvera du mal à s'entendre avec son premier ennemi, réalisant une faena sans saveur, manquant de confiance, recherchant en permanence les conseils du callejon, il terminera son travail par une entière bien de coté, quelques sifflets. Avec le dernier de la soirée, d'une grande noblesse, il est passé complétement à coté, trés nettement en dessous del'adversaire, il l'achèvera d'une entière de coté, quelques sifflets

 

Arènes pleines, soleil généreux, déception générale.

 

CUBA LIBRE

 

 
Repost 0
Published by cercle taurin de soustons - dans RESENAS
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 13:32

LE 17 MAI 2010

 

NOVILLADA

 

Novillos : José Joaquin MORENO de SILVA, origine SALTILLO, SANTA COLOMA.

 

     

   

    

D.R.

 

Poids : 498 - 507 - 505 - 537 - 518 et 493 Kgs.

 

Novilleros : Francisco CHAVES CAMIRUAGA "Paco CHAVES" - Miguel HIDALGO GODINO "Miguel HIDALGO" - Antonio CERRATO ROSALES "Antonio ROSALES".

 

 

-------------------------------------------------------

 

Quel lot de novillos ! 12 piques fortes sans jamais tomber.

 

CHAVES : Ce garçon a un problème sérieux, je pense qu'un tiroir de son cerveau est mal fermé. Fantasque devant ce premier novillo, qu'il fallait consentir, s'engager, gagner du terrain, au lieu de çà des torchonades, le toro l'a trimballé dans le ruedo, lui il faisait une soit disant passe, puis s'échappait, à la mort folklore, je taierai le nombre, bronca majuscule, énorme ovation au novillo. A son second adversaire, nous avons atteint les sommets de la loufoquerie, d'abord puerta gayola en se couchant, aux banderilles course poursuite à la 3ième paire sans pouvoir planter, et à la muleta la débilité dans tous les sens et pour finir avec l'acier, la grosse catastrophe, il entendra les 3 avis, et il ose demander au président de descabeller aprés le 3ième avis !!!!!

 

HIDALGO : Ce grand jeune homme peut envisager une reconversion, car quel désastre devant ses deux novillos, au premier un semblant de faena, en se faisant désarmer, accrocher, ridiculiser par l'adversaire, et au second ce fut pire, puisqu'il entendra les 3 avis.

 

ROSALES : Ce garçon est vert dans tous les sens du terme, vert dans le travail mais aussi vert de peur, que puis-je ajouter de plus, rien !!!!!

 

Grande soirée pour les novillos, mais les piétons ont beaucoup de soucis à se faire.

 

JOJO le COUCOU

Repost 0
Published by cercle taurin de soustons - dans RESENAS
commenter cet article
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 13:09

MADRID, le 16 MAI 2010

 

CORRIDA :

 

Toros : Quatre de LOS BAYONNES (les 1, 2, 5 et 6), Origine : Atanasio FERNANDEZ et Lisardo SANCHEZ , et deux de José Luis PEREDA (les 3 & 4).

 

     

 

   

   

 

D.R.

 

Poids : 542 - 555 - 528 - 535 - 564 et 540 Kgs.

 

Matadores : Gabriel Alfonso PICAZO AGUADO "Gabriel PICAZO" - Emilio Elias SERRANO JUSTO "Emilio de JUSTO" - Israel LANCHO GARCIA HIERRO "Israel LANCHO".

 

------------------------------------------------ 

 

L'ensempble de ce lot s'est fait prier pour aller au picador, mais dés qu'ils sentaient le dard de la pique, ils poussaient fort, avec divers comportement, certzins sortant seul, d'autres restant collés.

 

PICAZZO : A eu en partage les deux meilleurs toros de la soirée. Avec son premier, il réalise un bon début de faena des deux cotés, le toro lui mangeant le leurre, puis sa faena s'effiloche lentement, avec de temps en temps de bons moments, faena de débutant, dommage ce toro méritait beaucoup mieux, il le tuera d'une 1/2 épée, salut. Ce toro dévorait le leurre, il a été débordé, je retiendrai un bon moment à gauche, s'est bien peu au regard des possibilités qu'ofrait le toro, pour finir par un pinchazo, une entière et un descabello, silence.

 

DE JUSTO : A son premier ennemi réalisera une bonne faena des deux cotés, certes, l'ensemble manque de calme et de profondeur, se faisant accroché de temps en temps, mais à la mort catastrophe, il entendra les trois avis, silence courtois. Avec son deuxième adversaire il tentera de se racheter, mais sa prestation sera brouillonne, de profil, toujours sur la défensive (pourquoi a-t-il offert ce toro au public ? pour sa gentillesse devant sonn échec au 1er ?), n'a rien montré de bon, il tuera de deux pinchazos, une entière et un descabello, quelques sifflets.

 

LANCHO : Ce garçon, miraculé de la terrible cornada de l'an dernier, revient pour afficher son courage, il essaiera à son premier de vaincre sa peur, mais on sentait l'homme, pas trés solide dans sa tête (normal quand on a fait 3 corridas en 2009 et qu'on reprenait seulement à MADRID l'épée), il tuera en deux temps silence. Avec son second ennemi il sera plus en confiance mais sera nettement en dessous du tio, il l'abattra d'une entière, silence.

 

Ces trois garçons ont, malheureusement, montré leurs limites, et en même temlps leur insuffisance de contrats pour affronter ce type de bétait, dommage il y avait des toros, pour couper des trophées.

 

Cette encaste d'Atanasio FERNANDEZ vient de montrer en deux corridas (Dolorés AGUIRRE et LOS BAYONNES, toute sa qualité toreria, pas de faiblesse, de la noblesse, qu'on a pas encore vu chez l'encaste DOMECQ,

 

Fleur BLEUE

Repost 0
Published by cercle taurin de soustons - dans RESENAS
commenter cet article
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 12:47

MADRID, le 15 MAI 2010

 

CORRIDA :

 

Toros : Quatre toros de GARCIGRANDE (les 1, 2, 3 & 6) et deux de Domingo HERNANDEZ (les 4 & 5), origine Juan Pedro DOMECQ, poids des toros : 520 - 540 - 517 - 539 - 194 et 592 Kgs.

 

       

 

     

 

   

 

D.R.

 

 

Matadores : Julian LOPEZ ESCOBAR "EL JULI" - Sébastien CASTELLA TURZACK "Sebastien CASTELLA" - Daniel RUFFO LUQUE "Daniel LUQUE"

 

-----------------------------------------------------

 

Lot de toros sans race ni caste, la plupart mansos.

 

EL JULI : s'est employé à interesser son premier adversaire, il manque se faire prendre à deux reprises, (son banderillero revient de loin lui aussi, à la sortie de la pique), malgré tout il arrivera à force de volonté de lui tirer quelques jolies séries à droiten car à gauche il est trés réservé,  il le tuera au deuxième envoi, salut. Son second plus compliqué, là aussi le garçon s'arrimera mais rien ni fit, il abandonnera rapidement le travail pour le tuer, silence.

 

CASTELLA : A passé une mauvaise soirée, avec deux adversaires particulièrement compliqués, il essaiera malgré tout de les interesser, mais rien à faire, il salura à la mort du premier, silence au second.

 

LUQUE : Est venu se frotter à deux vedettes de l'escalafon, mais montre rapidement ses limites face à ce type d'adversaire, il n'a pas les recours nécessaires, à la mort catastrophe, aux deux, quelques sifflets aux deux?

 

Arènes pleines temps frais. Soirée à vite oublier.

 

GIGI L'AMOROSO

Repost 0
Published by cercle taurin de soustons - dans RESENAS
commenter cet article
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 07:56

MADRID, le 14 MAI 2010

 

CORRIDA

 

Toros : ALCURRUCEN origine NUNEZ

 

           

 

 

      

 

      

 

Pods : 522 - 547 - 568 - 535 - 538 & 532 Kgs.

 

Matadores : José Ignacio UCEDA LEAL "Uceda LEAL" - Manuel Jésus CID SALA "EL CID" - Miguel TENDERO ESCRIBANO "Miguel TENDERO".

 

------------------------------------------------

 

Lot de toros au splendide plumage, mais le ramage n'a pas suivi, décastés, sans race, faibles etc.....

 

Devant un tel matériel, que font les piétons ? Comme Ucéda LEAL traiter rapidement les affaires courantes, sans style, rien silence aux deux, où bien comme EL CID, essayer d'amuser la galerie, en tirant des passes, des passes à la vitesse de la fusée saturne 5, tuant mal, silence et quelques sifflets aux deux, où encore comme TENDERO, de tenter l'impossible devant un impotent (son 1er), ou devant un caractériel (son 2 ième), pour montrer ou prouver quoi ? RIEN.

 

Soirée nullissime, viande pour daube à GOGO !!!!

 

Arènes pleines, temps froid, vent génant par intermittence.

 

Tata YOYO

Repost 0
Published by cercle taurin de soustons - dans RESENAS
commenter cet article