Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

Articles Récents

Pages

Liens

16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 12:45
16 MAI 2009

CORRIDA

Toros : José ESCOLAR GIL - Origine : Marqués de ALBASERRADA. Pour les mauvaises langues : Une SOUS MARQUE de VICTORINO MARTIN.


 

Matadores : Rafaël RUBIO "RAFAELILLO" - Fernando GARCIA ROBLENO "Fernando ROBLENO" - Francisco Javier SANCHEZ VARA "Sanchez VARA".

Toros splendides de présentation, avec des poids homogènes de 517 à 569 Kgs, aux armures respectables. Pour le ramage il en sera tout autre, un fond de noblesse pour les 1, 4 et 6, pour les autres mansos avec un majuscule le 5ième. L'ensemble prendra douze piques avec plus ou moins de force.

RAFAELILLO : Réalisera à son premier une faena électrique, essentiellement à droite, toutefois on retiendra un bon moment sur une série à droite joliment ajustée, il le tuera d'un 3/4 de lame, 5 descabellos, avis, silence. Son second, plus noble, qu'il brindera au public, il sera débordé, une succession de passes sans style, indigeste, il le tuera d'une entière, quelques sifflets.

ROBLENO : ne sera pas chanceux avec le tirage au sort son premier s'avise, réfléchit, il réalisera une faena décousue, il l'abattra d'une entière, silence. Son second un manso majuscule, épouvantable, semant la panique dans le ruedo, il le tuera d'un splendide bajonazo.

VARA : Avec son premier, il débutera sa faena avec de jolis gestes, puis tout s'effilochera, pourquoi ? il paraissait emprunté, dommage, il le tuera en deux temps d'une entière et d'un descabello, silence. A son second adversaire, sa faena essentiellement à droite sera propre, sans grand style, même un peu trop longue, il l'achèvera d'une entière, silence.  

DON DIEGO





Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 17:47
15 MAI 2009

CORRIDA

Toros : TOROS de CORTES - Origine VICTORIANO del RIO par Juan Pedro DOMECQ.
 

 

Matadores : José Antonio FERRERA SANMARCOS "Antonio FERRERA" - Matias TEJELA CORREA "Matias TEJELA" - Luis BOLIVAR PEREZ "Luis BOLIVAR".

Toros splendides de présentation aux armures respectables, et aux imposants de 548 à 596 Kgs.

Je n'ai vu que les trois premiers toros. Que dire ? hormis, le vol plané du picador du 1er toro, l'impressionnante cornada de FERRERA, rien, trois boeufs poussifs, sans race, cherchant l'homme, de la daube trés grasse, attention au cholestérol.

Par contre félicitations à la dame qui nous a concocté de fameux tapas, oeufs durs avec du thon, rosette et churizo, roquefort, UN DELICE, le tout accompagné d'un RIOJA rouge de derrière les fagots, à s'en lécher les babines.

J'en connais qui meurent d'envie de nous rejoindre, je les préviens, on pousse la porte avec les pieds.

Don PIORO



Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 13:33
14 MAI 2009

CORRIDA

Toros : GARCIGRANDE - Origine DOMECQ.


Matadores : José Antonio MORANTE CAMACHO "MORANTE de la PUEBLA" - Sébastien CASTELLA TURZACK "Sébastien CASTELLA" - Alejandro TALAVANTE RODRIGUEZ "Alejandro TALAVANTE"

----------------------------------------------

Toros splendides de présentation, de poids respectables de 538 à 610 Kgs, à la pique des toros sans race, refusant la pique, sortant d'eux-mêmes, des piqures, sauf le dernier, coincé contre le burladero qui sera sérieusement traité, un fond de noblesse pour certains, un lot compliqué.

MORANTE : Ne tirera pas grand chose de son premier, réalisant deci delà de jolies gestes, de profil en permanence, le toro ne permettant pas grand chose il le tuera d'une demi lame, efficace, silence. Son second juste de force, ne permettra pas à notre homme de briller, toutefois il y aura deux splendides séries à droite, puis rien, il tuera en deux temps d'un pinchazo et d'une 1/2 lame d'effet rapide, silence, certains bouchers pourraient le recruter pour son efficacité de tueur !!!!

CASTELLA : Aura un premier ennemi compliqué, distrait, manso, avec lequel il se battra pour réaliser une faena, propre, d'un grand professionnel, certes, compte tenu de l'animal elle sera décousue, mais dominatrice, et méritoire, du bon sébastien, il le tuera d'une entière, avis, une oreille largement méritée. Son second adversaire, sera d'une grande noblesse sur le côté droit, et là SEBASTIEN, sera trés grand, quel début 3 passes, longues templées, on continuera par deux autres séries du même tonneau, une tentative à gauche, aussitôt abandonnée devant la réaction de l'animal, il reprendra ce côté droit pour deux énormes séries, et le tuera d'une entière trés engagée, avis, une oreille énorme, sortie à hombros.

TALAVANTE : ce garçon n'a été que l'ombre de lui-même tout au long de la soirée, sans inspiration, sans confiance, toréant avec une grande prudence, sans odeur ni saveur, il tuera son premier d'une entière, silence, son second, d'un pinchazo, d'une 1/2 lame et d'un descabello, quelques sifflets.

Le banderillera Rafaêl CUESTA de la cuadrilla de MORANTE, subira, au 4ième de la soirée, une trés sérieuse cornada, dans la cuisse de 25 cm, aprés un passage à l'infirmerie il partira à l'hôpital, souhaitons lui un prompt rétablissement.

TARASS BOULBA









Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 13:35
13 MAI 2009

CORRIDA

Toros : Las RAMBLAS, les 2, 4 & 6 - Marques de DOMECQ les 1, 3 & 5 - Origine DOMECQ




Matadores : Jean-Baptiste JALABERT "Juan BAUTISTA" - David FANDILA MARIN "EL FANDI" - Luis BOLIVER PEREZ "Luis BOLIVAR".

----------------------------------------------------------

Toros aux armures respectables de poids assez homogène de 510 à 566 Kgs, pour le moral cet un autre sujet. Au cheval ils recevront 6 piques et de très petits picotazos, ils auront une attitude de toros sans race, décastés. Le seul "correct" le 6ième, pour la faena.

BAUTISTA : Tombe sur un 1er adversaire, faible, soso, dont il tirera parci par là quelques passes, il se verra dans l'obligation d'abréger, ce simulacre de faena, en le tuant d'une entière et d'un descabello, silence. Son second, sera un tantinet plus commode, il réalisera une faena essentiellement droitière, avec de bons moments, mais le toro s'avise, et là aussi il l'abrègera d'une entière et d'un descabello, silence.

EL FANDI : Avec son 1er ennemi, il sera lui-même aux banderilles, propre sans fanfaronades. La faena sera poussive, décousue par la faute du toro, faible et réservé, il le tuera en deux temps d'une entière et d'un descabello, silence. Pour son second aux banderilles il réalisera son festival. Pour la faena c'est une autre histoire, deux jolies séries à gauche, puis des torchonnades pour finir par deux beaux bajonazos, silence.

BOLIVAR : Passons rapidement sur son 1er, dont nous retiendrons un semblant de faena, devant un toro manso, pour finir deux bajonazos, descabello, avis et silence. Le dernier toro de la soirée aura un comportement de manso au picador,fuyant, sans pousser sortant seul. Il prendra le maestro, sans gravité, à la cape. La faena sera sincère, débutée magistralement sur le côté droit par deux grandes séries, le seul essai à gauche le toro le prend en lui enfonçant la corne au dessus du genoux. Une cravatte fera fonction de garot, permettant au garçon de poursuivre son travail, par deux autres trés belles séquences à droite, il l'abattra d'une entière enfonçait avec une grande sincérité, uen oreille que nous qualifierons de trés grande oreille.

Une triste soirée, qui se termine sur une bonne note. Heureusement, qu'en attendant ce final, nous avons pu déguster des tapas, SUCCULENTS, avec un excellent rouge.

Don PIORO











Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 13:06
12 MAI 2009

CORRIDA

Toros : José Luis PEREDA y la DEHESILLA - Origine : Macédoine DOMECQ et NUNEZ.



Matadores : José Antonio FERRERA SANMARCOS "Antonio FERRERA" - Jésus MARTINEZ BARRIOS "MORENITO de ARANDA" - Ivan FANDINO BARROS "Ivan FANDINO", qui confirmait l'alternative.

--------------------------------------------------------------

Toros splendides de présentation aux armures impressionantes, affichant sur la bascule des poids de 532 à 635 Kgs. Pour le moral, dur dur, au picador 6 assauts et des piqures deci delà, sans race, mansos les 2 derniers.

Que dire de cette tarde, la volonté de bien faire de FANDINO, avec des gestes à son premier, une magnifique estocade à l'épouvantable dernier. Pour FERRERA et MORENITO, ont eu en échange des faibles et des mansos dont ils ne pouvaient rien tirer.

Le PINSON à MIMI (cherchez)

 






Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 12:53
11 MAI 2009

NOVILLADA

Novillos : MONTEALTO - Origine DOMECQ.


Novilleros : José Manuel MAS - Miguel TENDERO ESCRIBANO "Miguel TENDERO" - Javier CORTES FUENTES "Javier CORTES".

----------------------------------------------


Novillos d'armures et de poids repectables (478 à 521 Kgs), iront au cheval en animaux sans race, ils prendront 6 piques dures et des picotazos et éraflures pour 3 d'entre eux, 3 possédant un fond de noblesse.

MAS : A son premier, aprés un bon début de faena, le garçon ne maintiendra pas ce bon niveau, pour tomber dans le clinquant, brouillon, se fait accrocher en permanence, il tuera en deux temps d'un pinchazo et d'une entière, silence. Pour son deuxième adversaire, rebelote, faena entèrement de profil, sans style, rébarbative, il tuera l'animal d'une entière, avis silence.

TENDERO : Montrera du métier, avec un  premier adversaire pas commode, qui blessera trés sérieusement son banderillero Gimeno MORA, il réussira une faena solide, manquant de profondeur, mais dominatrice, à la mort 4 pinchazos, 1 entière un avis et salut. Pour son second, il réalisera une faena presque entièrement de la droite, moins lièe le toro ne le permettant pas, montrant là aussi une parfaite maîtrise, mais trop longue, par contre à la mort il n'est pas au point 2 pinchazos, 1/2 lame, deux descabellos, avis et silence.

CORTES : Tombera sur deux ennemis compliqués, son premier premier épouvantable sur les deux côtés, malgrés toute la volonté du garçon, il ne pourra réaliser une faena liée, elle sera décousue, il le tuera d'une entière et deux descabellos, salut. Son second trés durement chatié à la pique arrivera pour la faena amorphe, rien à en tirer, avec pour finir un désastre à l'épée, silence.

GROS DOUDOU






Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 10:22
10 MAI 2009

CORRIDA

Toros : Cinq de LOS RECITALES - Origne DOMECQ Holding et filiales, et un de Fernando PENA


                                   


Matadores : Francisco DIAZ FLOREZ "Curro DIAZ" - Ivan VICENTE GARCIA "Ivan VICENTE" - Santiago Ambel POSADA "Ambel POSADA".

------------------------------------------

Lot magnifiquement présenté, de poids allant de 504 à 596 Kgs, prenant 8 piques et pour le rete des éraflures; juste de force, de la noblesse, un lot pour couper.

UN TORERO ET DEUX CHASSEURS DE MOUCHES.

DIAZ : à bien débuté sa faena, face à un toro juste de force, nous détacherons un trés bon moment avec la senestre, par contre à l'épée, catastrophe, un mete y saca et un joli bajonazo, silence. A son second il servira une faerna douce pleine de délicatesse, surtout sur le côté droit où il ajustera des passes au ralenties splendides. A la mort désastre, pour finir par un vilain bajonazo, sifflets.

VICENTE : Je suppose que ce garçon invoquera le vent, le ruedo, le toro, son poignet soit disant blessé, etc.... toutes les bonnes raisons de ses deux échecs. Et quels echecs, devant deux adversaires d'une noblesse à revendre, incapable de trouver le sitio,  faena avez vous dit ? chasse mouches: oui !!! deux tros pour triompher, résultat rien. Au premier atraversada; 2 avis, trois descabellos, quelques sifflets. A son  second il réalisera une faena sans profondeur, sur le voyage, RIEN, pour finir par 1 pinchazo, 1/2 lame et un descabello.

POSADA : Même scénario qu'avec VICENTE.Deux faenas sans temple, tout sur le voyage, grosse déception devant deux tios d'une extrême noblesse, il tuera le premier de deux pinchazos et d'une entière, son second d'un immense bajonazo, HONTE.

LULU du DIVAN












Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 14:57
9 MAI 2009

CORRIDA

Toros : Salvador DOMECQ - Origine Juan Pedro DOMECQ
.



Matadores : Miguel ABELLAN HERNANDO "Miguel ABELLAN" - Pedro GUTIEREZ LORENZO "EL CAPEA" - David MORA DOMINGUEZ "David MORA" qui confirmé l'alternative.

Toros de magnifique présentation, avec des poids respectables de 522 à 597 Kgs, faibles, prenant douze piques certains avec forces d'autre sans pousser , le toro de la confirmation, trés faible, sera remplacé par le 6ième, lequel sera remplacé par un Fernando PENA joli de présentation mais au moral trés douteux.

ABELLAN : sera d'une grande prudence à la cape. Pour la faena il débutera à genoux au centre du ruedo, pour trois passes cafouillées. Poursuivra sa faena debout , de la main droite, avec une attention particulière, car le tonton cherche, d'ailleurs, il trouvera l'homme en lui infligeant un puntazo derrière le genoux, l'homme courageux restera pour tuer l'animal, aprés deux pinchazos, une entière et un decabello, direction l'infirmerie, on ne le reverra pas. Aux dernières nouvelles blessure de 15 cm sans gravité, n'ayant touché ni l'os ni une veine.

CAPEA : Notre homme aura donc à affronter trois adversaires. A son premier, faible, il délivrera une succession de passes, .....de passes......de passes, à endormir la sentinelle surveillant le batiment de la bombe atomique, il tuera d'une entière et deux descabellos, silence. Son second adversaire, le plus noble de la soirée, il réalisera une faena, sans temple, ni profondeur, ce toro répondant au moindre appel des deux côtés, méritait autre chose comme travail, il le tuera d'une entière trés engagée, rapide d'effet, une oreille. Avec son troisèmpe ennemi, il sera débordé, des passes, des passes, des passes, rien à voir, une honte, il le tuera d'une entière et d'un descabello, des sifflets.

MORA : Son adversaire d'investiture trop faible sera remplacé, pour le second du tirage au sort. Il réalisera une puerta gayola risquée, le toro faible, accrocheur, cherchant l'homme, une faena de bagarreur, risquée, même trop à mon goût, se terminera par une entière, salut de sympathie.  Au dernier de Fernando PENA, nous aurons une faena du style COPIER/COLLER, vulgaire, brouillonne, il le tuera d'une entière, silence.

DEDE du TAPIOT


Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 22:48
8 MAI 2009

CORRIDA

Toros : Cinq de Gerardo ORTEGO, un de SEPULVEDA de YELTES sortira en 5ième position.

Matadores : José Antonio BARRERA "Antonio BARRERA" - Leandro Marcos VICENTE "LEANDRO" - Sergio de GREGORIO AGUILAR "Sergio AGUILAR".

Toros magnifiques de présentation aux armures cauchemardesques, de poids allant de 494 à 584 Kgs, sans race, sans caste un petit fond de noblesse pour le dernier, ne parlons pas des piques.

BARRERA : doit bien dormir ce soir, a eu deux adversaires cherchant l'homme en permanence, surtout le second, il les tuera proprement silence au deux.

LEANDRO : Débutera trés joliment son premier à la cape. Début de faena avec goût sur la droite pour, ensuite nous distiller trois splendides naturelles. Puis la faena tombe dans l'approximatif, décousue, le toro s'avisant, il écoutera un avis pour le tuer aprés deux pinchazos de deux descabellos, salut. Son second adversaire, faible ne permettra pas grand chose, le garçon s'accrochera, essaiera d'entreprendre sur le côté droit une faena, il se fera  prendre, heureusement sans gravité, il abattra son ennemi par une 1/e lame et deux descabellos, salut mérité.

AGUILAR : réalisera à son premier une faena propre, essentiellement à gauche, mais il manquera ce quelque chose qui fait vibrer, il recevra un coup du plat de corne sur son oeil gauche sans gravité, il terminera sa faena par une épée entière, silence. A son deuxième adversaire intoréable, il réalisera un travail courageux et sincère, avec de jolies séquences à gauche, l'essai à droite sera infrectueux, il tuera en deux temps un pinchazo et une entière, salut.

 GROS MINET
Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 23:36
7 MAI 2009

CORRIDA

Toros : MARTELILLA Y CASA : Origine Marquis de DOMECQ.

Matadores : Eugenion MORENO VILLARURIA "Eugenio de MORA" - José Miguel PEREZ "JOSELILLO" - Emilio Elias SERRANO JUSTO "Emilio de JUSTO".

Toros splendides de présentation aux armures imposantes, les poids allant de 531 à 593Kgs. Le 3ième a été remplacé par un Moïses FRAILE de 545 kgs, lequel a été remplacé par un de Ana Maria GASCON de 580 kgs.
Ensemble faible, juste de force, les 5ième et 6ième seront les plus "comestibles", prenant un total de 6 piques et autant d'égratignure.

-----------------------------------------

Eugenio DE MORA : Il ne sera pas avantagé par le tirage au sort, mais ne montre pas non plus beaucoup de capacité à résoudre les problèmes. Il nous servira deux faenas, entièrement de profil, des passses, des passes sur le voyage, il tuera ses deux adversaires d'une entière.

JOSELILLO : ce garçon a beaucoup de bonne volonté, mais peu de possiblité. Au premier il délivrera une faena prudente, encouragée par un toro qui s'avise, cherche l'homme, pour finir un pinchazo et une entière de côté. Son second ennemi permettait de "briller", le garçon montrera ses limites, le toro le trimbalera là où il voudra, il l'abattra en deux temps d'un pinchazo et d'une entière, silence, dommage car avec ce tio il pouvait couper.

Emilio de JUSTO : Son premier ennemi trop faible sera remplacé par un FRAILE du même tonneau, lequel sera remplacé par un GASCON faible n'autorisant aucune faena, il le tuera d'un bajonazo. Son 2ième adversaire, certes faible, lui permettra de réaliser une faena sincère et propre. Une première série sur la droite bien liée profitant de la noblesse du toro, un essai sur la gauche sera mon concluant le toro est moins coopératif, s'ensuivra de jolies séries avec la main droite, mais un peu décousues, il le tuera d'une entière avec un trés gros engagement, une oreille.

JEANOT LAPIN





 
Repost 0
Published by cercletaurindesoustons - dans RESENAS
commenter cet article